Partager

 
A
Actualités

Estelle défigurée après une coloration pour cheveux


L'info en Video

Estelle : on vous expliquait pourquoi Tik Tok, l’appli des jeunes, peut-être aussi géniale que dangereuse, mais on vous racontait aussi pourquoi Meghan Markle et son époux on eu un fou rire lors de l’anniversaire du Prince Charles. Mais aussi qu’une jeune étudiante qui vit en région parisienne, a vécu un triste épisode. En effet, après avoir réalisé une coloration sur ses cheveux, elle a été victime d’une grave allergie qui l’a totalement défigurée. Pire, elle a frôlé la mort.

 

« J’ai failli mourir, je ne veux pas que ça arrive à d’autres. »

 


 
« Vous voyez les contours de mon visage. J’ai presque plus rien, c’est vraiment moi là », confie Estelle au Parisien. Quelques jours auparavant, la jeune étudiante était totalement défigurée. En cause ? Une coloration d’une célèbre marque qu’elle a achetée en supermarché et qu’elle s’est auto-appliquée.
 
Sa mère Sygrid et elle ont publié sur Facebook des photos de son état afin d’alerter les gens contre un produit qui compose 90% des colorations disponibles dans le commerce : la  paraphénylènediamine (PPD), de la famille des benzènes qui permet de faire tenir les colorations. C’est un produit chimique très allergisant, interdit depuis 2005 dans les cosmétiques mais pas dans les teintures.
 
Estelle, avait déjà fait une petite réaction instantanée lors d’une précédente coloration. Cette fois, elle a fait un test sur sa peau avant de la laisser poser. Cependant, elle n’a attendu que trente minutes au lieu des 48h préconisées. « J’ai fait une bêtise et j’ai envie de dire aux autres, ne faites pas comme moi ! » explique-telle. Sa mère ajoute : « Il faudrait aussi que les mises en garde soient plus claires et alarmistes, poursuit sa maman. « Qui parvient à lire ça ? Le résultat peut être dramatique. » C’est peu dire au vu de ce qu’a subi sa fille.
 
Regardez cette vidéo issue du Parisien :
 

 
C’était un vendredi, Estelle décide de changer de tête : elle passe du blond au brun. Mais, une fois la teinture posée sur la tête, elle ressent de fortes démangeaisons et le haut de son crâne commence à gonfler. Elle se rend chez le pharmacien qui lui vend des antihistaminiques et une crème contre les démangeaisons. Mais, le dimanche matin, la jeune femme se regarde dans le miroir et là c’est le choc : « J’avais une tête d’ampoule ». Son tour de tête fait 63 cm contre 56 en général : Sygrid prend sa fille et fonce aux urgences. Estelle est prise en charge très rapidement car les soignants sont bien au courant des allergies au PPD.
 
Sygrid fonce avec sa fille aux urgences, où la jeune fille est immédiatement prise en charge. Les soignants lui font une perfusion aux corticoïdes et aux antihistaminiques. L’étudiante rentre alors chez elle. En revanche, l’œdème continue de monter vers son front. Elle confie alors avoir l’impression d’être dans un bocal. Retour aux urgences où on leur assure que ça va s’atténuer. Mais la maman n’y croyant pas, elle prend sa fille et l’emmène à l’hôpital Mondor de Créteil. C’est à ce moment-là qu’Estelle s’étouffe. Sa langue gonfle, son cœur s’accélère, elle respire mal. « Les médecins m’ont fait une piqûre d’adrénaline, m’ont gardé toute la nuit. » explique-t-elle. Ce qui la sauvera.
 
Elles ont été très sollicitées depuis leurs publications sur les réseaux sociaux. Et pour la jeune fille, c’est terminé, plus de coloration. « J’ai failli mourir, je ne veux pas que ça arrive à d’autres », conclut-elle.
 
Attention donc à bien faire un test avant ou à vous procurer des produits sans PPD. En tout cas, nous souhaitons à Estelle un bon rétablissement.











Vous pourriez aimer aussi :
Scroll Up