A
Actualités

Limoges : un jeune homme de 20 ans massacre un chat à coups de pieds dans un parc puis écrit avec son sang sur des arbres

Limoges : on vous parlait de cette brésilienne qui a eu le courage de poster des photos de son agression sur Instagram pour lutter contre les violences conjugales mais aussi de la chroniqueuse Hapsatou Sy qui a reçu un horrible courrier rempli d’insultes et d’excréments. Mais cette fois c’est d’une toute autre agression dont nous allons vous parler : celle d’un chat qui a été massacré par un jeune homme de 20 ans.
 

Un chat massacré à coups de pieds

 


C’est une scène sordide qui s’est déroulée dans les Jardins de l’Evêché de Limoges. Un jeune homme de 20 ans a décidé d’appâter un chat avec de la nourriture. Une fois que le piège a été tendu, l’individu l’a attrapé et l’a roué de coups de pieds dans les allées du jardin. D’après France Bleu, le jeune homme est allé plus loin encore puisqu’il a utilisé la dépouille pour écrire, en lettres de sang, sur plusieurs arbres du parc…
 
Une patrouille de police municipale, qui était à proximité, a interpellé l’individu. Il a été conduit au commissariat où il a été placé en garde à vue. Le suspect a subi un examen psychiatrique dont on ne connaît pas encore les conclusions.  D’après nos confrères, l’individu est connu de la justice et a déjà été condamné à six mois de prison. Il sera jugé au tribunal correctionnel de Limoges en novembre.
 
Ce qu’il risque ? Actuellement, les « sévices graves » et les « actes de cruauté » envers les animaux sont considérés comme des délits. Le bourreau du chat de Limoges sera donc jugé par un tribunal correctionnel. Il risque jusqu’à deux ans de prison et 30.000 euros d’amende.
 
De plus, une pétition a été lancée en ligne pour réclamer « une peine exemplaire » contre lui et a déjà obtenu à ce jour 65 000 signatures. Et La Ligue de défense des droits des animaux de Limoges a indiqué vouloir se constituer partie civile dans l’affaire.

     
Vous pourriez aimer aussi :
Scroll Up