A
Actualités

Une mère condamnée à 12 ans de prison pour avoir prostitué son fils de 7 ans

Mère proxénète : on vous partageait la terrible histoire de cet enfant de 8 ans qui a trouvé la mort après avoir confondu ses céréales avec la drogue de son père… Mais, cette fois, c’est une mère de famille qui commet le pire ! La justice condamne une femme à 12 ans de prison pour avoir prostitué son fils de 7 ans !

 

Une effroyable mère

 

 

On vous le disait, une histoire faisait la une… Celle de cette Américaine qui tuait son bébé en l’étouffant avec un sac plastique dans sa voiture.
 

Mais, cette fois, c’est en Allemagne que le cauchemar prend place. On y découvre avec stupeur et effroi qu’une femme de 48 ans a abusé de son fils de 7 ans à l’époque et l’a prostitué sur internet…
 

Les faits débutent ainsi en 2015 jusqu’en 2017. L’enfant raconte avoir été « ligoté », « maltraité » et violé par ses bourreaux.
 

Ce mardi 7 août, la mère de l’enfant, Berrin Taha, a été condamnée à 12 ans et demi de prison pour ses agissements. Mais, ce n’est pas tout ! Car, son compagnon et complice, Christian Lais, a lui aussi été condamné à 12 ans de prison. On apprend aussi qu’il avait déjà été condamné par le passé. Et, ce pour pédophilie et détention de matériel pédopornographique…
 

Un véritable cauchemar

 

On découvre aussi que la justice a condamné pas moins de quatre clients du garçon. Ils ont ainsi reçu de lourdes peines allant de huit à dix ans de prison. Parmi eux : Javier González Diaz, un Espagnol de 33 ans. Ce dernier s’est filmé à plusieurs reprises en train de violer le jeune enfant. Il aurait déboursé 10 000 euros au couple proxénète. Et, ce afin d’« humilier, insulter, ligoter, masquer et maltraiter » l’enfant.
 

Finalement, ce qui continue de choquer l’opinion c’est le cas de Christian Lais, le beau-père de la victime. Car, rappelons-le la justice l’avait déjà condamné pour pédophilie par le passé. Il avait alors l’interdiction d’approcher un enfant. Seulement, voilà… L’homme était en contact direct avec l’enfant de cette dernière, sans jamais que la police ne l’appréhende !
 

Il demandera au tribunal de le condamner à une obligation de soins afin de suivre une thérapie. Les autorités ont placé l’enfant en famille d’accueil.
 

Vous pourriez aimer aussi :
Scroll Up