A
Actualités

Son bébé n’arrêtait pas de pleurer… elle le jette contre la porte, les conséquences sont horribles

Etats-Unis : une texane a jeté son bébé de deux mois contre la porte pour le faire arrêter de pleurer. C’est le seul moyen qu’elle a trouvé pour le calmer… Il est aujourd’hui handicapé et elle a écopé de 20 ans de prison.

Un acte d’une violence sans nom

 

Les faits se sont déroulés le 11 avril 2017. La police et les ambulanciers ont reçu un appel d’une femme « hystérique » signalant que son bébé était malade. Quand la police est arrivé sur les lieux, elle a alors trouvé la mère « blottie au-dessus » de son fils. Ils étaient sur le sol près de la porte d’entrée. C’est à ce moment-là qu’elle a avoué avoir jeté le bébé contre la porte. Et pour cause, elle ne supportait plus de l’entendre pleurer et ne parvenait pas à le calmer. Les pompiers ont transporté l’enfant par hélicoptère au centre médical Cooks Children’s à Fort Worth, tandis que la police a placé la mère en garde à vue.

À lire aussi : Meghan Markle : pourquoi on ne le verra plus avant la naissance de son bébé.

Brooke Lauren Reed, 26 ans, a donc été condamnée à 20 ans de prison et a écopé d’une amende de 5000 dollars, comme le rapporte le site People. Suite à la violence de l’impact, son fils a subi une lésion cérébrale permanente. « Il a maintenant 2 ans et ne sait toujours pas parler », a déclaré l’avocat général du comté de Palo Pinto, Kriste Burnett. Cet acte violent a entraîné sur l’enfant une perte du cerveau de 10 %. Cela lui a coûté l’utilisation de son bras gauche ainsi que des problèmes de développement et de cognition. « Il a des besoins spéciaux et il aura toujours des besoins spéciaux », a révélé l’avocat général. L’enfant vit désormais avec sa grand-mère.

On lui envoie toutes nos pensées.

Scroll Up