A
Actualités

Une mère de famille noie sa fille de trois ans pour se venger de son mari infidèle

Royaume-Uni : une mère de 36 ans a été reconnue coupable d’infanticide, après avoir noyé sa fille de trois ans. La raison évoquée durant son procès ? Elle tenait à venger son mari infidèle…

« Je l’ai sauvée »

 

Claire C., professeure de biologie au moment des faits, a voulu se venger de son mari infidèle. Celui-ci lui aurait annoncé son envie de divorcer, après 16 ans de vie commune. Alors, cette Britannique originaire de Fordingbridge, a commis un acte terrible. En effet, le 19 octobre 2017 elle a réveillé sa petite fille de trois ans, Bethan, dans le but de la tuer. Selon Sky News, pour parvenir à ses fins, la maman l’a noyée pendant qu’elle lui donnait son bain. Mais rongée par la culpabilité quelques heures après, Claire a tenté à maintes reprises de se suicider, en vain. C’est sa mère qui l’a retrouvée dans un coma diabétique et a prévenu les secours.

À lire aussi : Un petit garçon, suspendu au-dessus du vide sur un télésiège, est sauvé par un groupe d’adolescents.

Face aux enquêteurs, elle a dans un premier temps nié. L’accusée a tenté d’expliquer que sa fille s’était noyée dans la nuit en prenant un bain toute seule pendant qu’elle dormait. Mais après des heures d’interrogatoire, Claire a avoué le meurtre. « Ma petite fille m’a fait confiance et je l’ai trahie » aurait alors balancé cette mère. Par ailleurs, une lettre qu’elle a écrite a permis de prouver la préméditation de son acte. Elle y déclare avoir voulu sauver sa fille afin qu’elle ne tombe pas dans les griffes de son père infidèle : « À mes yeux, je l’ai sauvée, car tout était devenu flou pour nous, ces derniers jours ».

On vient de la reconnaître coupable d’infanticide avec préméditation.

Scroll Up