B
Buzz

Histoire insolite : une complicité sans faille entre un cheval et sa cavalière en fauteuil roulant

C’est l’histoire d’une complicité sans faille entre une femme et son cheval. Il y a quelques années déjà, elle avait su attendrir le cœur des millions de téléspectateurs qui avaient suivi avec attention son incroyable parcours durant les Jeux Paralympiques de 2008 à Pékin.

 

L’athlète paralympique Canadienne Lauren Barwick et son partenaire pour les Mondiaux d’Équitation 2014, Off to Paris (“Parés pour Paris”), une jument Oldenbourg âgé de 13 ans | Dressage Today

 

Une vieille histoire d’amour

 

Passionnée par les chevaux, Lauren Barwick l’est depuis sa plus tendre enfance. Cette cavalière originaire du Canada a participé aux Jeux Paralympiques en 2004, 2008 et 2012 dans sa discipline qu’est le dressage. Cependant, elle en a parcouru du chemin avant d’en arriver là ! En effet, la jeune athlète travaillait auparavant dans un ranch. C’est après plusieurs années de dur labeur qu’elle se rend compte qu’elle entretient une relation toute particulière avec les chevaux dont elle s’occupe et décide de devenir une cavalière.

 

Un accident qui va tout faire basculer

 

Lauren Barwick lors des Jeux Paralympiques de Londres en 2012 | Comité Paralympique Canadien 

 

Malheureusement le sort lui joue des tours et Lauren est victime d’un grave accident survenu dans les années 2000. Alors qu’elle est affairée à s’occuper des chevaux, une botte de foin de 75 kilos tombe sur elle. Le choc est brutal : Lauren est blessée à la colonne vertébrale. Les médecins sont formels : elle ne pourra plus remarcher de sa vie. Mais, cet accident ne va pas la stopper dans la poursuite de son rêve, celui de devenir plus tard, une cavalière professionnelle.

 

Une relation unique

 

C’est avec l’aide d’un fauteuil roulant que Lauren se déplace mais c’est elle seule qui prépare son cheval à chaque fois. La relation qu’entretient Lauren avec son cheval, son fidèle compagnon, est réellement magique. La cavalière s’assure avec précaution et tendresse que son cheval est dans de bonnes conditions afin d’être toujours prêt pour la compétition. La vidéo ci-dessous en atteste : Lauren et son partenaire ont l’un envers l’autre une confiance infaillible.


À lire aussi : « 9 600 km pour adopter le chien errant qui a empêché deux hommes de l’agresser !« 

Scroll Up