Actu

Le 29 Oct 2020 à 19:43 par Louisa Haddad

Coronavirus : des fêtes de fin d’année bien différentes à prévoir

  1. Accueil
  2. Actu
  3. Coronavirus : des fêtes de fin d’année bien différentes à prévoir

Coronavirus : la pandémie de Coronavirus continue de faire des ravages dans le monde. En France, un confinement a été mis en place jusqu’à début décembre. Quid des fêtes de fin d’année ?

Les fêtes de fin d’année perturbées…

Suite à la recrudescence des cas COVID en France ces dernières semaines, le gouvernement a décidé de remettre en place un confinement. Mercredi 28 octobre, depuis ce jeudi soir minuit jusqu’au 1er décembre minimum, les citoyens français devront rester chez eux et ne sortir qu’en cas de nécessité. D’ailleurs, pour cela ils devront présenter une attestation de sortie. 

Néanmoins, il se pourrait que ce reconfinement puisse durer quelques semaines de plus : « Il pourrait ainsi durer entre huit et douze semaines, soit jusqu’à la fin du mois de janvier dans le pire des cas ». Mais un point perturbe les français : vont-ils pouvoir fêter Noël en famille ? De son côté, Emmanuel Macron a tenté d’y répondre lors de son allocution.  « Nous verrons si nous pouvons cultiver l’espoir de célébrer en famille ce moment si précieux de Noël et des fêtes de fin d’année » a-t-il confié.

Vivre un Noël autrement

Jean-François Delfraissy, le président du conseil scientifique, a octroyé une interview à France Inter. Il a notamment salué une décision « rapide » et « ajustée à la situation sanitaire actuelle ». Toutefois, il ne semble pas optimiste : selon lui la situation va être difficile pour les hôpitaux. « Nous allons avoir 15 jours à trois semaines extrêmement difficiles pour le système de soins, ça va être vrai dans plusieurs régions de France, nous l’avions prévu au niveau du conseil scientifique depuis maintenant plusieurs semaines », a-t-il déclaré.

Deux choses qui causeraient ces tensions : le fait que l’épidémie touche l’intégralité du territoire, mais aussi que les hôpitaux doivent aussi s’occuper des personnes souffrant d’autres pathologies et qui doivent être soignées. Toujours selon lui, le scénario le plus probable serait qu’après la 1er décembre, un couvre-feu soit de nouveau mis en place. « Le scénario est plutôt d’avoir un confinement de ce type pendant un mois, de regarder les indicateurs […] et de sortir du confinement avec un couvre-feu », jusqu’à début janvier. « Les fêtes de fin d’année seront différentes, elles se feront en petit comité et probablement sous le couvre-feu », a-t-il conclu.