Actu

Le 14 Sep 2020 à 11:17 par Louisa Haddad

Coronavirus : des masques au cuivre capables de tuer le virus

  1. Accueil
  2. Actu
  3. Coronavirus : des masques au cuivre capables de tuer le virus

Coronavirus : une société basée à Montpellier a créé des masques révolutionnaires. En effet, ils sont capables de tuer les microbes. On vous explique !

Des masques au cuivre contre le Coronavirus

L’épidémie de coronavirus connaît actuellement un regain en France. Avec plus de 7000 cas dans les dernières 24h, le gouvernement est sur le qui-vive afin de gérer cette nouvelle crise. De nouvelles mesures ont d’ailleurs été instaurées par le gouvernement : comme la priorisation des tests ou l’isolement des personnes durant 7 jours. Les masques sont obligatoires dans plusieurs villes, même en extérieur comme à Paris (d’ailleurs on vous partageait les 7 erreurs à ne pas commettre avec son masque). Ils sont commercialisés sous toutes ses formes : masques en tissus, masques chirurgicaux, masques lavables. Et un laboratoire montpelliérain vient d’en créer un tout nouveau genre.

En effet, Pharma Nature a utilisé le cuivre pour lutter contre le Covid-19. « Nos masques sont vêtus de quatre couches de protection, dont une en cuivre, explique Benjamin Waroquier, le patron du labo. Une matière qui détruit les virus et les bactéries », expliquent-ils. Benjamin Waroquier, le propriétaire, l’affirme : « Nous sommes les seuls à proposer ce type de masque en France ». Pourtant le cuivre est déjà employé en milieu médical notamment pour ses précieuses propriétés antiseptiques.

Le cuivre tue les microbes

Sur le site www.masquespro.fr ou en pharmacie, le laboratoire vend ses fameux masques pour la modique somme de 13 euros. Il confirme en tout cas leur efficacité : « à la fois pour vous protéger, mais aussi pour protéger les autres, car la filtration s’effectue dans les deux sens ». Avec une durée de protection de 40 heures, après chaque lavage son pouvoir de protection se renouvelle. On peut donc le réutiliser de très nombreuses fois

« Nous avons l’attestation pour 60 lavages, mais allons pousser les tests de validation encore plus loin… Cela fait déjà 2400 heures d’utilisation en tout, soit facilement plus d’un an. C’est beaucoup plus que pour les masques classiques ou les FFP2 », explique Téhophane Griffoul, pharmacien qui participe au projet. Pour ce dernier, ces masques vont également participer à la protection de la planète puisque bon nombre de masques sont jetés et polluent. À ce jour, plus de 200 000 masques ont été vendus par Pharma Nature depuis le confinement. Une activité qui représente désormais la moitié de son chiffre d’affaires.

Et vous, allez-vous vous procurer ce masque réalisé avec du cuivre ?

Par ailleurs, on vous parlait de cette adolescente placée en réanimation après avoir contracté le Coronavirus.