Actu

Le 29 Sep 2020 à 08:54 par Louisa Haddad

Coronavirus : reconfinement avant Noël, 2ème vague… les plans d’Olivier Véran

  1. Accueil
  2. Actu
  3. Coronavirus : reconfinement avant Noël, 2ème vague… les plans d’Olivier Véran

Coronavirus : l’épidémie de Coronavirus repart à la hausse en France. Alors, le ministre de la santé, Olivier Véran, a fait part du plan d’action du gouvernement.

La deuxième vague de Coronavirus en vue

Un collectif de médecins a publié une tribune dans le Journal du Dimanche, demandant des mesures « drastiques » pour éviter « une deuxième vague bien plus difficile à gérer pour les hôpitaux et les services de réanimation que la première ». Par ailleurs, deux prix Nobel d’économie, Esther Duflo et Abhijit Banerjee ont publié une tribune dans Le Monde pour proposer d’instaurer un confinement préventif en France au mois de décembre.

Ils estiment que cela pourrait permettre aux familles de se retrouver pendant les fêtes, sans risquer que l’épidémie de Covid-19 ne reparte à la hausse. Une deuxième vague qui inquiète, comme Jean-Pierre Pernaut l’a indiqué en taclant le gouvernement. Olivier Véran a réagi à tout cela de son côté. « Nous ne voulons pas confiner le pays, même si la Suède, Cardiff ou l’Espagne le font. Nous ne voulons pas arrêter totalement la vie économique, sociale, culturelle des Français. De nombreux pays autour de nous font d’autres choix. Nous ne le voulons pas. Nous demandons aux Français d’agir pour l’empêcher. Il reste un petit effort à accomplir pour les Français pour que le virus recule », a expliqué le ministre. Peut-être alors que le gouvernement reconfinerait localement.

Un reconfinement en France ?

Au micro de RTL, Olivier Véran a ajouté : « Je ne me projette pas à dans deux mois pour faire des plans sur la comète. Je me projette au jour le jour avec mes batteries de chiffres (…), les retours de terrain, afin de proposer aux Français le chemin le plus sûr pour éviter le confinement et qu’ils puissent passer des fêtes de famille dans de bonnes conditions. Ça ne passera pas par un confinement anticipé de trois semaines ».

Quant à la saturation des services hospitaliers et plus particulièrement des services de réanimation, le ministre a déclaré : « À l’heure à laquelle je vous parle, nous ne sommes nulle part en situation de saturation des réanimations. L’effort collectif fait que le virus circule moins vite, ce qui nous donne du temps pour empêcher le virus de monter ». Même s’il a ajouté que le gouvernement serait en droit de demander aux hôpitaux d’annuler des interventions et ce pour sauver des vies.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Par ailleurs, on vous racontait qu’une femme avait sorti son mètre et demandé à ce que la bonne distance soit respectée.