Actu

Le 02 Jan 2021 à 07:33 par Samantha Martins

Couvre-feu à 18h : les 15 départements concernés dès aujourd’hui, voici la liste

  1. Accueil
  2. Actu
  3. Couvre-feu à 18h : les 15 départements concernés dès aujourd’hui, voici la liste

Au lendemain du Nouvel An, 15 départements sont désormais contraints de respecter un couvre-feu qui débutera dès 18 heures à partir de ce 2 janvier 2021. Ces nouvelles mesures visent à ralentir la propagation du virus qui a repris de plus belle dans les départements de l’Est de la France notamment.

Olivier Véran annonce un couvre-feu avancé

Le 29 décembre dernier, le ministre de la Santé avait annoncé la nouvelle. Face à l’accélération des cas de contamination à la COVID-19 dans l’Est de la France, 15 départements sont contraints de respecter un couvre-feu plus restrictif à partir du 2 janvier 2021. Dans le journal de 13h de TF1 de ce vendredi 1er janvier, le porte-parole de Gabriel Attal a énoncé les 15 départements soumis à un couvre-feu à partir de 18h.

Cette nouvelle mesure s’applique aux 15 départements suivants : Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Ardennes, Doubs, Jura, Marne, Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Haute-Saône, Vosges, Territoire-de-Belfort, Moselle, Nièvre et Saône-et-Loire.

Ainsi, les habitants de ces régions seront contraints de rester chez eux de 18h à 6h, sauf en cas d’exception autorisée par l’attestation dérogatoire de sortie. En attendant, le couvre-feu national est toujours d’actualité et reste en vigueur jusqu’au 20 janvier 2021. Le 7 janvier prochain, le gouvernement fera un point sur l’évolution de l’épidémie et donnera notamment de nouvelles consignes concernant les lieux dédiés à la culture.

France : bientôt une nouvelle vague ?

Tandis que l’on vient de dire au revoir à cette terrible année 2020, on espère voir enfin le bout de cette crise sanitaire. Malgré tout, les professionnels de santé sont très inquiets à propos de la troisième vague de contamination qui pourrait très vite arriver si les Français se relâchent. « Si les restrictions sont levées le 20 janvier et que le niveau de circulation du virus, à ce moment-là, est proche de celui du mois d’octobre, la troisième vague risque d’arriver assez vite » d’après Mircea Sofonea, maître de conférences en épidémiologie à l’université de Montpellier.

D’autant que la possibilité d’un troisième confinement risquerait d’être très dure à faire accepter aux citoyens comme l’a exprimé le professeur de santé publique au CHU de Lille, Philippe Amouyel. « Psychologiquement on ne pourra pas résister à une troisième vague et à un troisième confinement, avec les gens qui sont fatigués, qui n’en peuvent plus. » Nous n’avons plus qu’à espérer que cette année 2021 soit meilleure que la précédente !