Actu

Le 07 Nov 2020 à 08:45 par Louisa Haddad

Covid-19 : 1 semaine après le début du reconfinement, où en est la situation sanitaire en France ?

  1. Accueil
  2. Actu
  3. Covid-19 : 1 semaine après le début du reconfinement, où en est la situation sanitaire en France ?

Covid-19 : le gouvernement a décidé de reconfiner la population afin de ralentir la propagation du virus. Mais à ce jour, cela a-t-il permis d’infléchir la courbe ? On vous dit tout !

Le reconfinement est-il efficace ?

Voici quelques jours que les français sont de nouveaux confinés. Toutefois, il faut bien l’admettre, ce reconfinement est bien moins strict que celui vécu au printemps dernier. Tant et si bien que plusieurs lieux sont autorisés – à condition de présenter une attestation. On vous les citait ici et on peut ainsi se rendre à une formation, un concours académique ou encore aller faire ses courses. Par ailleurs, les écoles et les crèches sont à ce jour toujours ouvertes.

Alors qu’Olivier Véran a confié que Noël ne serait pas une fête normale, on se demande si toutes ces décisions ont contribué à diminuer les cas de contaminations en France ? Selon Philippe Juvin, le chef des urgences de l’hôpital Pompidou, les effets se verront dans une dizaine de jours. Les experts quant à eux ont les yeux rivés sur plusieurs indicateurs permettant de savoir si oui – ou non – le reconfinement permet d’enrayer la propagation de l’épidémie.

La situation sanitaire a évolué

Il y a notamment les entrées en réanimation : à l’heure actuelle. Ainsi, selon le ministère de la Santé, 85% des chambres en services de réanimation sont actuellement occupées. Ce taux a malheureusement augmenté puisque le nombre de personnes qui entrent en réanimation est en constante augmentation. Ces dernières 24 heures, 447 personnes de plus ont été admises dans les unités de soins intensifs. Mais il y a également les taux de contaminations qui ont connu un record jeudi 5 novembre : pas moins de 58 046 personnes ont été testées positives au Covid-19.

Selon Jérôme Salomon : « Il faut diminuer le nombre de contaminés, le nombre de personnes qui arrivent à l’hôpital, passer le R en dessous de 1 », alors qu’aujourd’hui le taux de reproduction est à 1,4. Ce qui signifie qu’une personne malade, contamine plus d’une personne à son tour. Niveau décès, le constat reste le même : cette première semaine de confinement n’a pas eu d’effets probants. Et pour cause, du 22 au 28 octobre, en moyenne 214 décès étaient constatés en France. Du 30 octobre au 5 novembre, la moyenne s’élevait à 311. Il faudra donc encore quelques jours voire semaines de confinement pour que les indicateurs soient rassurants.

Par ailleurs, nous vous disions qu’il y avait désormais trois attestations de déplacement différentes selon les sorties.