Actu

Le 01 Nov 2020 à 22:02 par Louisa Haddad

Covid-19 : Noël ‘ne sera pas une fête normale’ prévient le ministre de la Santé

  1. Accueil
  2. Actu
  3. Covid-19 : Noël ‘ne sera pas une fête normale’ prévient le ministre de la Santé

Covid-19 : même si le gouvernement met tout en oeuvre pour permettre aux Français de vivre un Noël ‘normal’, il semblerait que ce soit plus difficile que prévu…

Olivier Véran a mis en garde les citoyens français

Jean-François Delfraissy, le président du conseil scientifique, avait déclaré sur France Inter : « Nous allons avoir 15 jours à trois semaines extrêmement difficiles pour le système de soins, ça va être vrai dans plusieurs régions de France, nous l’avions prévu au niveau du conseil scientifique depuis maintenant plusieurs semaines ». Toujours selon lui, le scénario le plus probable serait qu’après la 1er décembre, un couvre-feu soit de nouveau mis en place. « Le scénario est plutôt d’avoir un confinement de ce type pendant un mois, de regarder les indicateurs […] et de sortir du confinement avec un couvre-feu », jusqu’à début janvier.

« Les fêtes de fin d’année seront différentes, elles se feront en petit comité et probablement sous le couvre-feu », a-t-il conclu, laissant entendre que les fêtes de fin d’année seraient compromises. Emmanuel Macron, lors de son allocution annonçant le reconfinement, avait confié son espoir d’avoir un Noël chaleureux : « Nous verrons si nous pouvons cultiver l’espoir de célébrer en famille ce moment si précieux de Noël et des fêtes de fin d’année » a-t-il confié. Olivier Véran de son côté a octroyé une interview au JDD dans laquelle il a confié que, si le confinement était respecté, le « freinage » de la vague serait « réussi ».

Noël aura quelques contraintes cette année

« Le nombre de contaminations pourrait baisser dans les prochains jours, entraînant, dans deux semaines une baisse des nouveaux cas graves », a expliqué Olivier Véran. Le but de ce reconfinement « est de casser la deuxième vague le plus tôt possible pour qu’elle ne fasse pas trop de victimes ». Sachant qu’il faudra donc maintenant un niveau de protection de la population « suffisant pour éviter une troisième vague en attendant le vaccin ».

Olivier Véran l’a dit : ils chercher à créer les conditions pour vivre « un Noël le moins contraignant possible ». Avant d’ajouter : « Hélas, comme ailleurs dans le monde, ce ne sera pas une fête normale. C’est difficile d’envisager de grandes soirées pour le réveillon du 31 cette année. Mais notre but est que la pression épidémique retombe pour qu’on puisse faire des courses à temps, se préparer dans la joie, pour que soient créées les conditions permettant aux familles de se retrouver ».

Et vous, craignez-vous de ne pas avoir un Noël normal ?

Par ailleurs, on vous disait qu’une femme avait sorti son mètre et demandé que la bonne distance soit respectée.