Actu

Le 01 Nov 2020 à 23:08 par Louisa Haddad

Covid-19 : pourquoi un reconfinement de 4 semaines risque d’être trop insuffisant

  1. Accueil
  2. Actu
  3. Covid-19 : pourquoi un reconfinement de 4 semaines risque d’être trop insuffisant

Covid-19 : le nouveau confinement est prévu pour durer quatre semaines. Toutefois, de nombreux experts s’accordent à dire que ce ne sera pas suffisant et qu’ils se pourrait que le gouvernement le prolonge. On vous explique !

Le reconfinement pourrait durer plus longtemps

Afin de casser la courbe de l’épidémie, Emmanuel Macron a annoncé un reconfinement national. Le but ? Atteindre les cinq mille cas par jour. Sauf que, pour de nombreux médecins, les quatre semaines prévues pour cela risque d’être insuffisantes. Jean-François Delfraissy, le président du Conseil scientifique a fait savoir que quatre semaines seront sans doute insuffisantes pour atteindre les 5000 cas par jour, l’objectif que s’est fixé Emmanuel Macron pour sortir de cet isolement contraint.

Il a déclaré sur France Inter : « Il va falloir plus de temps. Le scénario est plutôt d’avoir un confinement d’un mois, de regarder les différents marqueurs, puis de sortir du confinement via un couvre-feu qui pourrait se poursuivre pendant le mois de décembre, éventuellement couvrir Noël et le Jour de l’An, et n’en sortir que début janvier. Le chiffre de 5000 nouvelles contaminations par jour est atteignable à ce moment ».

Une durée de confinement jugée insuffisante par les experts

De son côté, Christophe Rapp, infectiologue à l’hôpital américain de Paris, pense que cette durée de quatre semaines est « probablement la durée minimale« . Expliquant par ailleurs que : « cela va être suffisant pour baisser la courbe de nouveaux cas, mais la question est de savoir à quel niveau on sera début décembre ». Et il y a de fortes chances pour que Noël ne soit pas une fête normale.

Bien entendu, avec un confinement, la circulation du virus devrait être réduite. Mais sachant qu’une partie de la population peut sortir, et qu’il y a de nombreuses dérogations (avec trois attestations différentes), de nouvelles contaminations vont avoir lieu. De plus, les hôpitaux sont en tension et selon nos confrères de BFM, la courbe devrait infléchir à la troisième semaine : « La courbe du printemps a commencé à s’infléchir au bout du 18e jour. 15 jours-3 semaines c’est le minimum pour permettre aux hôpitaux de survivre », explique notre spécialiste santé… Selon ces derniers : « Les quatre semaines c’est bien mais ca ne sera pas suffisant […] La prolongation du confinement est infiniment probable ». 

Et vous, êtes-vous prêtes à vivre un confinement prolongé ?