Actu

Le 10 Fév 2021 à 09:47 par Louisa Haddad

Covid-19 : reconfinement, tests, écoles… Nouvelles règles en cas de variants sud-africain

  1. Accueil
  2. Actu
  3. Covid-19 : reconfinement, tests, écoles… Nouvelles règles en cas de variants sud-africain

Covid-19 : les variants se développent et inquiètent les autorités sanitaires. La direction générale de la santé a alors pris la décision de renforcer les mesures afin de lutter contre leur propagation.

Les variants brésiliens et sud-africains inquiètent

La direction générale de la santé a envoyé une note à tous les professionnels. Dans celle-ci, il est écrit : « Compte tenu de la progression de la diffusion des variantes d’intérêt du SARS-CoV2 […] sur le territoire national, des mesures complémentaires sont mises en œuvre ». Il est par ailleurs précisé que les variants sont aujourd’hui minoritaires mais qu’ils « présentent un risque d’échappement immunitaire et vaccinal ».Alors de nouvelles mesures ont été mises en place.

Déjà, un nouveau protocole sanitaire a été mis en place dans les établissements scolaires. Ensuite, l’isolement passe désormais de 7 jours à 10 jours pour toutes les personnes porteuses d’un variant sud-africain ou brésilien. La DGS a indiqué que « du fait de la contagiosité accrue de ces deux variantes, un test de sortie d’isolement doit être systématiquement réalisé pour les personnes qui en sont porteuses ». Dans le cas où celui-ci s’avèrerait positif, il faudrait prolonger l’isolement de 7 jours.

Des mesures renforcées pour ralentir l’épidémie de Covid-19

Désormais, tout test antigènique ou PCR positif devra faire l’objet d’un test de criblage. Il devra être réalisé dans « un délai de 36 heures maximum, afin de déterminer qu’il s’agit d’une contamination par une variante d’intérêt », énonce la DGS. Cela permettra de savoir si la personne contaminée l’est du fait d’un variant et surtout lequel.

Au sujet des cas contacts : dès lors qu’ils sauront qu’ils ont été en contact avec une personne porteuse d’une variante brésilienne ou sud-africaine, ils devront faire un test PCR. « Les contacts à risque des personnes porteuses d’une variante brésilienne ou sud-africaine doivent bénéficier d’un test PCR, à J0 (dès son identification), afin de démarrer sans délai les opérations de contact-tracing s’il est positif », peut-on lire. S’il est positif, il faudra alors faire le fameux test de criblage pour détecter la présence d’un variant. Si le test est négatif, la personne devra tout de même s’isoler 7 jours et refaire un nouveau test PCR.

Par ailleurs, nous vous disions que les restaurants qui restent ouverts seront privés du fonds de solidarité mais aussi qu’Emmanuel Macron promet un vaccin pour tous les français d’ici la fin de l’été.