Actu

Le 06 Jan 2021 à 14:00 par Khaoula Belkacemi

Disparition inquiètante de Delphine Jubillar : 6 proches prennent une décision forte

  1. Accueil
  2. Actu
  3. Disparition inquiètante de Delphine Jubillar : 6 proches prennent une décision forte

C’est une décision radicale qui a été prise par 6 proches de la disparue, Delphine Jubillar. On vous explique toute l’histoire !

La disparition inquiétante d’une infirmière

Cela fait déjà plus d’une vingtaine de jours, depuis le 16 décembre dernier, que Delphine Jubillar n’est pas rentrée chez elle au Nord d’Albi à Cagnac-Les-Mines. Maman de 2 enfants, de 6 ans et 18 mois chacun, l’infirmière de 33 ans est sorti de chez elle à 4h du matin dans la nuit du 15 au 16 décembre avec ses deux chiens. Cependant, au petit matin, son mari s’est rendu compte qu’elle n’était toujours pas rentrée et a très vite contacté les autorités.

Le procureur d’Albi avait alors expliqué que la jeune femme « serait partie seule à pied. » Elle n’avait sur elle que son téléphone mais aucun de ses papiers. 2 jours après que la mère de famille ait disparu, les autorités ont fait appel à d’énormes moyens afin de pouvoir rechercher Delphine Jubillar. Entre hélicoptères, drones, équipes cynophiles…etc, rien n’est laissé au hasard dans la recherche de l’infirmière, et entre 50 et 80 gendarmes sont mobilisés tous les jours afin de participer à sa recherche. Mais pour l’instant, toujours rien ! Et si la police se donne autant de mal, c’est qu’ils savent qu’il s’agit d’une disparition inquiétante d’une « jeune femme de 33 ans, maman de deux enfants, qui quitte son domicile en pleine nuit et qui ne réapparaît pas. »

Cependant, trois thèses sont aujourd’hui prises en considération par la police, celle de l’accident, de la disparition volontaire, et enfin, de la thèse criminelle.« A ce stade, aucune de ces hypothèses n’est privilégiée » expliquait Alain Berthomieu, le procureur d’Albi.

Les proches de Delphine prennent une décision radicale

C’est l’avocat au barreau d’Albi, Philippe Pressecq qui a expliqué la décision prise par les proches de la disparue à nos confrères de la Dépêche. 6 proches et membres de la famille de Delphine Jubillar (cousins et amis proches) ont décidé de se « constituer partie civile devant le juge d’instruction du pôle criminel de Toulouse. » Son frère et sa soeur quant à eux n’ont font pas partie pour l’instant.

Toujours selon l’avocat, ce choix s’explique par le fait « qu’ils essaient de savoir ce qu’il se passe. » Il ajoutait ensuite : « Maintenant que l’instruction est ouverte, les parties civiles vont avoir accès au dossier. Les personnes que je représente sont très motivées pour être au courant des résultats des recherches qui se déroulent actuellement… C’est un moyen d’avoir accès à tous les éléments recueillis jusque-là« . Le parquet de Toulouse a ouvert il y a plus d’une semaine déjà une information judiciaire pour « enlèvement et séquestration. »  

Cette triste histoire vient s’ajouter au meurtre de la fillette de 7 ans par son papa dans le Bas-Rhin il y a peu. Ou encore à la célèbre affaire Daval, qui en avait choqué plus d’un.