Actu

Le 19 Juin 2020 à 10:14 par Khaoula Belkacemi

La YouTubeuse Shera Kerienski se confie sur le harcèlement qu’elle a subi

  1. Accueil
  2. Actu
  3. La YouTubeuse Shera Kerienski se confie sur le harcèlement qu’elle a subi

Shera Kerienski : elle a décidé de sortir du silence afin de revenir sur le harcèlement qu’elle a subi en 2017. La jeune femme parle alors de menaces de mort, et de propos diffamatoires, et s’explique sur cette période difficile de sa vie en tant que YouTubeuse.

Shera Kerienski se fait lyncher sur les réseaux après une vidéo en 2017

Il y a quelques années, Shera Kerienski avait été la cible de plusieurs attaques sur le net après une vidéo qu’elle avait publiée sur sa chaîne YouTube. Considérée comme raciste, la jeune femme s’était alors vue harcelée et menacée de mort par beaucoup d’internautes. Mais ce n’était pas la première fois. 

La jeune femme a publié il y a peu une vidéo où elle s’explique face à ses abonnés. Elle commence alors par la toute première polémique à laquelle elle avait dû faire face. Il s’agissait de tweets qu’elle avait échangés avec ses amis qui avaient été considérés comme racistes. Elle s’expliquait alors à ce propos : « On était entre potes. On s’insultait et se charriait entre personnes racisées puisqu’on était entre noirs et arabes ».

Rien de très grave selon la belle, si ce n’est quelques internautes qui avaient décidé de sortir les choses de leur contexte : « Plein de gens ont sorti ça de son contexte pour tout simplement dire de moi que je suis raciste. »

Peu de temps après, c’est sa vidéo « blackface » où la jeune femme, de couleur blanche, se maquille avec un fond de teint destiné à des peaux de couleur. La toile n’avait alors pas laissé passer ça et elle s’était vue une nouvelle fois traiter de raciste. La belle avait alors tenu à expliquer que c’était tout à fait le contraire qu’elle tentait de faire en tentant de pousser un coup de gueule contre les marques de cosmétiques.  Elle expliquait alors : « Je ne savais pas ce qu’était le blackface. J’aurais dû me renseigner. Je n’ai vraiment pas cherché à nuire à la communauté noire. »

Shera se livre sur le harcèlement qu’elle a subi sur les réseaux

Ça n’a alors pas été de tout repos pour la jeune YouTubeuse. Passant d’un scandale à un autre, elle s’est faite beaucoup harceler sur les réseaux et a même avoué se faire menacer de morts. 

Celle qui se faisait critiquer pour s’être fait maquiller par Rihanna se livrait alors dans sa toute dernière vidéo : « Plein de choses fausses se disent juste pour inciter à la haine, juste parce que des gens cherchent à me nuire. Les gens ne cherchent pas à comprendre, juste à attiser la haine ».

Parmi les messages de haine qu’elle a reçus : « on va te trancher la gorge, on va t’étrangler, on va te pendre, ta mère a dû se faire violer pour t’avoir. » Des menaces effrayantes que la jeune femme a décidé d’ignorer afin de pouvoir survivre sur le monde de YouTube : « Si j’étais une personne plus faible, je me serais peut-être suicidée. C’est hyper grave. » 

Pour finir, Shera explique que cette situation a profité à beaucoup de ses ennemis qui se languissaient de la voir tomber et disparaître de la compétition sur les réseaux : « Plein d’influenceurs étaient contents de voir que ça m’arrivait, car ça faisait une concurrente en moins. Je le sais, parce que je l’ai entendu ! Beaucoup de masques sont tombés en 2017 et beaucoup de masques tombent maintenant. Je sais à qui j’ai affaire, je sais qui est content de mon malheur ».

Shera s’était d’ailleurs livrée auparavant sur les trahisons et l’envers du décor dans le monde de YouTube.