Actu

Le 11 Juil 2020 à 22:03 par Khaoula Belkacemi

Miss France 2020 : Clémence Botino victime d’un gros incendie, elle raconte sa nuit d’horreur

  1. Accueil
  2. Actu
  3. Miss France 2020 : Clémence Botino victime d’un gros incendie, elle raconte sa nuit d’horreur

Dans la nuit du vendredi 3 au samedi 4 juillet, Clémence Botino a été victime d’un incendie qui s’est déclaré dans un appartement de son immeuble à Paris. La jeune femme a décidé de revenir sur cette expérience traumatisante. On vous raconte !

Un drame qui a fait un mort et une douzaine de blessés

C’est dans la nuit qu’un incendie s’est déclaré dans un appartement de la rue des Ternes à Paris.Et si Clémence Botino et ses amis ont eu la chance d’être secourus, le drame a tout de même fait un mort et une douzaine de blessés. 

Questionnée peu de temps après par le Parisien, la jeune femme n’a pas hésité à revenir sur cette très mauvaise expérience. Elle commence alors par rassurer tout le monde sur son état : « J’ai eu peur ! Mais c’était plus de peur que de mal. Le soir même, j’ai recommencé à sourire. Mais il y a eu un contrecoup, des va-et-vient. Heureusement, je suis très entourée, je n’ai pas été touchée et je suis en vie. J’ai mis du temps à réagir. J’ai entendu l’alarme incendie mais je n’ai pas tilté tout de suite car on n’imagine pas que cela puisse vous arriver ».

Clémence Botino parle de l’incendie et l’arrivée des pompiers

La jeune Miss, qui encaissait déjà un premier gros coup dur, a ensuite détaillé l’histoire, et a raconté comment elle a pu se cacher afin de se sauver des flammes : « J’ai entendu des cris et j’ai pensé que des voisins avaient un peu bu. J’ai ouvert la porte de mon appartement et j’ai vu des gens courir, crier. Et surtout, cet énorme nuage de fumée. J’ai voulu prendre l’escalier mais c’était impossible car j’habite au 4e étage et il y avait trop de fumée. Je suis retournée chez moi et je me suis enfermée sur le balcon en fermant les fenêtres. J’ai dû y rester une heure en attendant les pompiers. J’ai ressenti un mélange de peur et de panique. Heureusement, je n’ai pas été en contact avec le feu. J’ai eu peur de ne pas revenir. On n’est pas préparé à cela ! J’étais en contact avec des proches au téléphone qui me disaient de ne pas m’inquiéter. Et mes voisins ont essayé de me calmer, notamment le couple dont l’appartement est à la droite du mien qui me répétait : ‘Clémence, ça va aller. Raconte-nous ta journée’. Mon voisin d’en dessous m’a envoyé une serviette imbibée d’eau car je n’avais rien pour me couvrir le visage. Et la personne âgée qui vit au-dessus me rassurait aussi. Il y a eu une belle solidarité. »

 

À lire aussi, Sylvie Tellier se fait dézinguer après un commentaire jugé déplacé à Clémence Botino