Actu

Le 04 Fév 2021 à 12:37 par Samantha Martins

Nipah : quel est ce virus mortel émergent transmis par les chauves-souris ?

  1. Accueil
  2. Actu
  3. Nipah : quel est ce virus mortel émergent transmis par les chauves-souris ?

Dans ce climat d’anxiété, une revue médicale parle du virus Nipah, un virus émergent et mortel qui sévit en Asie depuis le début des années 2000.

Nipah : un virus mortel transmis par la chauve-souris

Pas de panique, il ne s’agit pas d’un nouveau variant du Coronavirus. Vous n’en avez peut-être jamais entendu parler pourtant le virus Nipah est apparu pour la première fois en 1999 en Malaisie. Depuis 2001, il réapparaît de façon récurrente en Asie du Sud et Asie du Sud-Est. Classé parmi les maladies et agents pathogènes prioritaires de l’OMS, ce virus n’a malheureusement aucun traitement efficace à ce jour. Mais de quoi s’agit-il réellement ?

Le magazine Science & Vie a récemment consacré un dossier à ce virus. Ce dernier fait partie du genre Henipavirus de la famille des Paramyxovirida. Pour faire plus simple, il faut surtout retenir qu’il s’agit d’un virus dit « zoonotique », c’est-à-dire qui se transmet des animaux aux humains. En l’occurrence, le virus Nipah est transmis par la chauve-souris, même s’il a été observé pour la première fois dans des élevages de porcs à Kampung Sungai Nipah (Malaisie). Il se transmet par contact direct avec l’animal ou via de la nourriture contaminée.

Ce fut notamment le cas au Bangladesh en 2004. Plusieurs personnes avaient été infectées après avoir consommé du jus de palmier-dattier contaminé par de l’urine ou de la salive de chauve-souris frugivores. Malheureusement, il s’agit d’une maladie infectieuse mortelle dont le taux de mortalité se situe entre 40% et 75%.

Le virus Nipah provoque de graves symptômes

Parmi les symptômes de la maladie on retrouve la fièvre, les courbatures, les vomissements, la toux et les maux de gorge. Ce n’est pas tout. La maladie peut aller jusqu’à provoquer une encéphalite mortelle, c’est-à-dire une inflammation aiguë du cerveau. Habituellement, ce genre de complication est provoqué par une infection virale ou un dysfonctionnement du système immunitaire.

Ce n’est pas pour autant qu’il faut céder une fois de plus à la panique. C’est en tout qu’à ce qu’à fait savoir le Dr Tayeb Hamdi, chercheur en politiques et systèmes de santé. Suite à la panique provoquée par ce virus, le médecin marocain s’est exprimé auprès de Site Info. « Je ne sais pas pourquoi ce buzz autour de ce virus et pourquoi on cherche à alimenter ce climat d’anxiété parmi la population, alors que le virus est très ancien et ne mérite pas toute cette peur. »

En attendant, le gouvernement envisage un confinement hybride pour lutter contre la pandémie de Covid-19. En tout cas, les restaurateurs qui souhaitent ouvrir leur établissement malgré l’interdiction seront sanctionnés.