Actu

Le 13 Déc 2019 à 12:19 par Soukaina Hafdane

Reims : le témoignage de parents dont le fils de 9 ans, victime de harcèlement, a tenté de se suicider

  1. Accueil
  2. Actu
  3. Reims : le témoignage de parents dont le fils de 9 ans, victime de harcèlement, a tenté de se suicider

Reims : un petit garçon de 9 ans décide de s’enlever la vie suite à l’harcèlement incessant qu’il subit à l’école, ses parents témoignent.

La harcèlement scolaire un « jeu » qui peut mener à la mort

Le harcèlement est l’un des « jeux » les plus vieux au monde. Entre bizutage, fausses blagues, taquineries, etc : ce monde peut vite basculer au cauchemar et sans retour possible. En effet ces derniers années le harcèlement à l’école en particulier a été dénoncée par plusieurs parents, professeurs et élèves.  Il peut paraître inconcevable que son enfant souffre dans un endroit destiné à l’éducation, au partage et à l’apprentissage. Et pourtant, plusieurs petits et petites, se sont retrouvés en pleurs ou sur le chemin de la mort suite à ces événements.

Souvenez-vous la vidéo du petit Charlie de 7 ans, le petit disait vouloir «  rejoindre le bon dieu… » suite à un harcèlement acharné d’une année entière dans son école privée. Ou encore Keaton Jones un petit du Tennessee qui lui aussi était victime d’harcèlement scolaire dans son établissement. Il avait fait une vidéo a se sujet demandant à sa mère : « Juste par curiosité, pourquoi les gens sont des brutes ? Quel est leur but ? Pourquoi trouvent-ils leur bonheur dans le fait d’embêter des innocents ? » Ou alors la petite collégienne de 11 ans qui avait reçu des menaces hallucinantes dans son casier qui avaient poussé ses parents à porter plainte.

Leurs fils de 9 ans tente de se suicider à Reims, les parents témoignent

C’est le petit Raphaël de 9 ans qui a tenté de mettre fin à ses jours, il a par la suite été hospitalisé pendant un mois. Raphaël subissait un acharnement sans pareil entre les murs de l’école, sa maman témoigne :  « Raphaël était harcelé depuis le CP par plusieurs de ses camarades, il a disjoncté ce jour-là. Ce n’était pas la première fois. Il avait connu deux crises assez fortes avant de passer à l’acte. » L’enfant ne cessait de répéter des phrases déconcertantes : « Puisque je ne peux pas m’électrocuter, je vais sauter par la fenêtre… » C’est ce que le petit Raphaël a tenté de faire après avoir été harcelé. « Je ne sers à rien, je veux mourir. (…) Je suis nul, je suis inutile. (…) Je vais me suicider. »

Il est temps de mettre fin à ces drames, que les écoles prennent le temps d’aider chaque élève et d’être à son écoute.