Actu

Le 06 Jan 2021 à 08:43 par Louisa Haddad

Roanne : un bébé de 18 jours touché par le Covid, le témoignage fort de son père

  1. Accueil
  2. Actu
  3. Roanne : un bébé de 18 jours touché par le Covid, le témoignage fort de son père

Roanne : un nouveau né a été contaminé par le Covid-19. Son père a livré un témoignage poignant et souhaite alerter les autres parents.

Un bébé de 18 jours infecté par le Covid-19

En décembre, un couple vivant dans le Loire apprend être positif au Covid-19 : toux, fatigue, fièvre, ils réunissent tous les symptômes de la maladie. Le père, un homme de la trentaine, explique à nos confrères du Progrès : « On a pourtant toujours fait très attention, en respectant les gestes barrières. On ne sait pas comment ce truc est entré dans notre maison… ». Ils commencent à s’inquiéter pour leur fils qui avait à peine 18 jours : « Notre fils est venu au monde le 10 décembre. On s’est inquiétés, avec ce nouveau-né de dix-huit jours à la maison. Les médecins nous ont dit qu’il n’y avait aucun risque. De nous-mêmes, on a décidé de porter quand même le masque. Mais c’était trop tard : notre bébé a été infecté. »

Le 28 décembre, les parents paniquent : ils doivent se rendre en urgence à l’hôpital et leur fils est hospitalisé. Le père a confié, toujours au Progrès : « Les médecins ne pensaient pas avoir affaire au Covid car il n’y a encore jamais eu de cas de bébé positif à Roanne. Ils ont fait beaucoup de recherches pour trouver ce qu’il avait. Alban a subi huit prises de sang, c’est compliqué pour un bébé ! ».

Le père témoigne sur la contamination de son bébé

Le 31 décembre, c’est le soulagement : le bébé sort de l’hôpital. « On a eu de la chance, le virus a provoqué de la fièvre mais pas de conséquences respiratoires. On le garde à la maison, on le surveille. Mais on a vécu une semaine dans un tunnel d’horreur. Le message que je veux faire passer ? On nous a rabâché que les enfants ne risquaient rien. Et pourtant, il faut faire attention à eux autant qu’on le fait pour les adultes » a-t-il confié.

Par ailleurs, l’homme reste dubitatif quant à la situation et garde plusieurs questions en têtes. « Comment mon fils a-t-il pu être positif alors qu’on nous a expliqué qu’il bénéficiait de l’immunité de sa mère durant les trois premiers mois ? Au-delà de la maladie, ce Covid aura fait de la casse dans notre société. Mon fils ne va voir que des masques pendant sans doute toute sa première année de vie, c’est hyper dur ! » s’est-il demandé. Mais surtout il souhaite que cette histoire serve à d’autres parents surtout que la troisième vague semble arriver.

Par ailleurs, nous vous disions que Manon Tanti est positive au Covid-19, ce qui pourrait chambouler le tournage des Marseillais mais aussi que Nabilla s’inquiétait beaucoup pour son amie.