Actu

Le 14 Mai 2020 à 08:43 par Samantha Martins

Un père avoue avoir étouffé son fils de 5 ans atteint du Coronavirus

  1. Accueil
  2. Actu
  3. Un père avoue avoir étouffé son fils de 5 ans atteint du Coronavirus

Si vous ne connaissiez pas encore le joueur de football turc, Cevher Toktas, vous allez probablement vous en souvenir un bon moment… Et malheureusement pas pour les bonnes raisons. L’homme de 32 ans a avoué avoir tué son fils de 5 ans, atteint du Coronavirus.

Le Coronavirus : une machination du gouvernement ?

Après avoir choqué la toile avec ses propos sur les smicards, la candidate de télé-réalité Kim Glow amuse la galerie avec ses nouvelles allégations. En effet, la jeune femme en est persuadée : le Coronavirus est une manigance de l’Etat pour « alléger la planète ». « Ils ont créé ce virus pour que les plus faibles crèvent » a-t-elle déclaré sur les réseaux sociaux.

« C’est une sorte de, comme le truc qu’on étudie à l’école, comment ça s’appelle ? Les camps de concentration. En gros là, c’est une guerre pour les plus faibles. C’est horrible mais c’est vrai. J’ai un moment de lucidité quand j’y pense. Mais c’est une évidence en fait. La planète est surpeuplée, ça va mal. Avec les personnes âgées qui meurent, ça va alléger les caisses de retraite pour l’État. Mais trop une évidence. D’un coup, j’ai une illumination. C’est une évidence en fait, réfléchissez. »

Mais il n’y a pas que les faibles qui sont aujourd’hui touchés par le virus du Covid-19. D’ailleurs, le monde du football est particulièrement impacté. À commencer par Paolo Dybala, testé 4 fois positif au Coronavirus ! Et dernièrement, c’est une affaire horrible qui fait le tour du globe et cela concerne une joueur turc nommé Cevher Toktas.

Il tue son fils atteint du Coronavirus parce qu’il ne l’aime pas

Si chaque jour de nombreuses personnes perdent des proches , il y en a un qui a décidé d’ôter la vie lui-même. Cevher Toktas, un joueur de foot de 32 ans évoluant au Bursa Yildrim en Turquie a étouffé son fils de 5 ans.

Le jeune garçon avait été admis à l’hôpital, souffrant de symptômes du Coronavirus : forte fièvre et difficultés respiratoires. Placé en quarantaine avec son papa, le petit garçon a été déclaré mort de causes naturelles quelques heures après son admission en soins intensifs. Loin d’être suspecté, Cevher Toktas, son papa, n’a finalement pas pu garder le secret bien longtemps… 11 jours après le décès de son fils, le joueur a avoué être responsable de son décès.

« J’ai appuyé un oreiller contre le visage de mon fils qui était couché. Pendant quinze minutes, je l’ai serré sans jamais le retirer. C’est quand il a cessé de bouger que je l’ai relâché. Mon fils luttait pendant ce temps. Après qu’il a cessé de bouger, je l’ai relâché. Puis j’ai hurlé à l’aide pour que les médecins ne me suspectent pas » a-t-il froidement raconté aux policiers.

Les raisons qui l’ont poussé à commettre l’irréparable sont d’autant plus monstrueuses que Cevher Toktas a avoué : « Je ne l’aimais pas. Je ne l’ai jamais aimé depuis qu’il est né. C’est la seule raison. Je n’ai pas de problèmes mentaux. » Le corps du petit garçon a été exhumé pour procéder à une autopsie. Quant à son papa, il risque la prison à perpétuité.