Actu

Le 12 Sep 2020 à 19:55 par Khaoula Belkacemi

Vaucluse : la rentrée presque comme les autres de Lilie, 8 ans, transgenre

  1. Accueil
  2. Actu
  3. Vaucluse : la rentrée presque comme les autres de Lilie, 8 ans, transgenre

Comme tous les autres enfants en ce début septembre, Lilie, une petite fille transgenre de 8 ans a fait sa rentrée des classes en CE2. Mais ce n’est pas une rentrée comme les autres qui s’annonce pour la petite fille, qui, il y a quelques mois déjà, était encore un petit garçon. On vous raconte !

Une rentrée presque comme les autres

C’est à l’école municipale d’Aubignan, dans la région du Vaucluse, que la petite Lilie, âgée de seulement 8 ans a fait son coming-out. Née avec un sexe de petit garçon, la petite Lilie vit désormais en tant que petite petite fille, avec ses petites bouclettes blondes et de magnifiques yeux bleus.

C’est en été qu’elle a décidé de se livrer à ses amis, afin de leur annoncer qui elle est vraiment. “Je leur ai expliqué que j’étais une fille, que j’étais née dans un corps de petit garçon, mais que je voulais être une fille. C’est comme si plus personne ne savait qu’avant j’étais un garçon avait-elle expliqué.

Une situation qui avait été très difficile à comprendre au départ pour ses parents. Sa mère avait alors expliqué : “On pensait que c’était parce qu’elle avait changé d’école, donc on a essayé de la réconforter. Mais c’est allé crescendo. Elle nous a dit plusieurs fois par jour disait que sa vie était nulle. Et puis ça a empiré encore avec des pensées suicidaires, des phrases à tire-larigot comme ma vie est tellement nulle que je préférerais mourir. Et puis avec un travail de discussion, on a pu faire en sorte qu’un soir au moment du coucher, ça sorte.”

Malgré l’incompréhension du début, ses parents ont décidé de la soutenir dans son choix, « Ca fait quand même un choc d’entendre ça. On en a bien discuté en positif parce que ça lui a permis de se libérer et elle a changé de comportement du jour au lendemain” expliquait alors Guillaume, le papa. En effet, il existe énormément d’idées reçues sur la communauté transgenre. On vous parlait il y a quelques mois de cette femme transgenre qui a été battue puis jetée dans le vide à Bordeaux. 

Une nouvelle vie pour la petite Lillie

En tout cas, si certains ne semblent pas comprendre le choix des parents, et de leur petite fille transgenre, Lilie, cette dernière semble aujourd’hui très épanouie et heureuse dans la vie. “Quand elle est allée se faire percer les oreilles, on l’a appelée mademoiselle. J’ai vu dans ses yeux une espèce d’assurance qui s’est créée ce jour-là. Parce qu’elle s’est dit oui, c’est possible” avait ajouté Christelle, sa maman, avec beaucoup d’émotion. “On ne sait pas si ça va durer pour elle. On sait qu’il y a des gens qui se sentent fille à cette époque de leur vie et qui après à nouveau se sente garçon. Elle le sait, on suivra ses ressentis profonds.”

Désormais, leur fille s’appellera Lilie, et Guillaume et Christelle ont déjà pu entamer les démarches afin de changer définitivement le prénom de leur fille à l’état-civil. La maman ajoute ensuite : « C’est vrai que c’est un sujet qu’on aborde très peu. J’avais des idées un peu stéréotypées, je voyais des hommes déguisés en femmes. Mais j’ai très vite changé d’idée parce que ma fille, ce n’est pas un travesti.”  Sylvie Tellier avait d’ailleurs même annoncé ne pas du tout être opposée à la présence de candidats transgenres au concours de Miss France.

Nous vous avions d’ailleurs aussi parlé il y a peu de cet acteur de la série The Walking Dead qui a fait une magnifique déclaration à son fils transgenre de 11 ans.