People

Le 10 Jan 2021 à 23:55 par Louisa Haddad

Benjamin Castaldi : son fils Simon de 20 ans, au commissariat pour une ‘sombre affaire’

  1. Accueil
  2. People
  3. Animateur TV
  4. Benjamin Castaldi : son fils Simon de 20 ans, au commissariat pour une ‘sombre affaire’

Benjamin Castaldi : Jeudi 7 janvier, Simon Castaldi, le fils de Benjamin, a dû se rendre au commissariat. Il a dû alors s’expliquer sur une affaire particulière…

Le fils de Benjamin Castaldi passe devant les policiers

Benjamin Castaldi (qui s’est confié sur le coût de ses divorces), animateur et chroniqueur de Touche Pas à Mon Poste, est l’heureux père de quatre fils : Julien (24 ans), Simon (20 ans), Enzo (16 ans) et le petit dernier Gabriel. Ce qui est sûr c’est qu’il en est extrêmement fier. Sauf quand un de ses fils doit se rendre au commissariat car il est mêlé à une sombre affaire… C’est sur son compte Snapchat que Simon a décidé de se confier à sa communauté.

Il a d’abord posté une photo de l’hôtel de police de Créteil, puis Simon s’est expliqué. « Non je ne vais pas en prison. J’ai été entendu deux heures par un officier concernant une histoire qui date de cet été. Je vous explique comme ça je vais mettre en garde des personnes. En gros, j’étais à Cannes avec des copains et j’ai été mis en lien avec une fille par mon frère Julien concernant des nuits d’hôtel que la fille offrait contre des placements sur Snapchat. Je m’arrange avec elle, elle me montre l’hôtel, elle me prend cinq nuits je crois », commence-t-il.

Simon Castaldi : convoqué au commissariat

Avant d’ajouter : « J’ai une chambre, je fais des vidéos sur Snapchat, super. Et finalement je pars deux jours après parce qu’il faut que je rentre à Paris. Pas de nouvelles. Elle me dit : ‘Si tu repars dans le Sud au mois d’août tu me dis, et je te prends un truc’. Finalement j’ai eu des choses à faire donc au final pas de nouvelles. » Sauf que ce n’était pas si simple car le propriétaire de l’hôtel a rappelé Simon Castaldi pour lui réclamer le paiement des chambres. « Je lui ai dit que je ne gérais pas ça et l’ai renvoyé vers mon frère Julien. Je ne sais pas comment ça s’est réglé, je n’ai pas eu de nouvelles », confie-t-il.

Et récemment, celui qui a eu des menaces de morts a reçu un appel du commissariat car on voulait l’entendre sur ce dossier : « Au final cette personne était dans un réseau, un système d’arnaque à la carte et d’usage de faux sur toute la France. C’était vraiment, vraiment chaud. La moralité de cette histoire, c’est que si on vous propose des choses gratuitement, faites attention. On peut vite se retrouver dans des histoires compliquées. Moi j’étais blanc comme neige, je n’ai rien fait, je voulais juste aller faire la fête à Cannes de base. Faites attention à qui vous donnez votre confiance, dans la vie rien n’est gratuit. » Une leçon qu’il a souhaité partager avec ses abonnés !

Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ?

Par ailleurs, nous vous disions que Wejdene s’était confiée sur la gestion de sa fortune.