People

Le 22 Mai 2019 à 11:25 par Louisa Haddad

Bilal Hassani : il dévoile ce qui effraie le plus sa mère

  1. Accueil
  2. People
  3. Télé Réalité
  4. Bilal Hassani : il dévoile ce qui effraie le plus sa mère

Bilal Hassani : on vous expliquait pourquoi le chanteur portait des perruques. Mais s’il faut savoir une chose sur Bilal Hassani, c’est qu’il est très proche de sa mère. D’ailleurs, malgré sa défaite à l’Eurovision, elle n’arrête jamais de le soutenir et de l’aider à poursuivre son rêve. Cependant, il semblerait qu’elle ait désormais une très grande crainte. On vous dit laquelle.

Un soutien sans faille

Ce samedi 18 mai, Bilal Hassani a représenté la France lors de l’Eurovision. Toutefois, son titre Roi n’a pas convaincu et il a donc terminé à la 14ème place. Ce qui n’empêche pas le jeune chanteur de tirer un bilan positif de cette aventure. En effet, ce lundi 20 mai alors qu’il était sur le plateau de C à vous, il s’est confié sur ce qu’il a appris de cette expérience. Et on peut dire qu’il est impressionnant de par sa maturité. Bilal a évoqué les attaques homophobes, mais aussi les polémiques auxquelles il a dû faire face. Surtout, il a parlé de la femme de sa vie, celle qui lui tient la main depuis toujours : sa mère.

«  Elle m’a préservé aussi beaucoup parce qu’elle aurait très bien pu me pousser à la première auditionMais elle a pris le temps avec moi. Grâce à elle, j’ai suivi une vraie formation au conservatoire et dans une école de musique. Pendant tout l’Eurovision, elle était avec moi. Elle me suit toujours dans mes idées folles », confie-t-il sur France 5. D’ailleurs, pour sa maman ces moments étaient si intenses qu’elle ne souhaite pas revivre une deuxième fois cette compétition. Cela est devenu sa crainte. Il a expliqué : «  Là, je pense qu’elle est un peu fatiguée parce qu’on ma demandé : ‘est-ce que tu veux refaire l’Eurovision ?’ J’allais dire oui et elle m’a regardé et a fait : ‘ah non non non ! C’est bon, il faut qu’on arrête les compétitions’ ».

Bilal va bientôt partir en tournée mais en attendant… repos !

Et vous, qu’en pensez-vous ?