People

Le 19 Nov 2020 à 12:38 par Khaoula Belkacemi

Jazz Correia : elle répond enfin aux attaques après la polémique de son fils Cayden

  1. Accueil
  2. People
  3. Télé Réalité
  4. Jazz Correia : elle répond enfin aux attaques après la polémique de son fils Cayden

Peu après à l’énorme polémique autour de son fils Cayden, Jazz Correia prend la parole afin de mettre les choses au clair. Très remontée, la jeune maman s’explique sur toutes les accusations de maltraitance envers son fils.

Jazz Correia crée la polémique avec sa vidéo frappant Cayden

Ce n’est pas la première fois que Jazz Correia est critiquée sur la manière d’éduquer ses enfants. Il y a quelques semaines déjà, la jeune maman avait fait la une après qu’une vidéo d’elle giflant sa fille Chelsea ait fait le tour des réseaux sociaux.

Mais cette fois-ci, c’est autour de Cayden que la polémique a été lancée. En effet, dans une story postée sur les réseaux, nous pouvons voir Jazz gronder sa fille Chelsea pour avoir mis du vernis à ongles à son frère. Elle donnait ensuite un coup de pied à ce dernier, créant ainsi un énorme scandale chez les internautes. Le chanteur Bilal Hassani avait d’ailleurs lui aussi pris la parole afin de dénoncer cet acte.

« Imposer à son enfant de ne pas mettre de vernis à ongles sachant qu’il le fait innocemment c’est inadmissible. Filmer ce genre d’actes pour attirer l’attention c’est encore pire. J’ai mal au coeur. » Avait-il alors déclaré.

Jazz Correia répond à toutes cette polémique autour de Cayden

Furieuse contre toutes ces accusations sur la toile, Jazz (qui se disait très inquiète pour ses enfants il y a peu) a tenu à mettre les points sur les i une bonne fois pour toute. « Écoutez les amis, moi je suis très loin de tout ça. Jamais je n’aurai fait un rapprochement avec de l’homophobie ou quoi que ce soit. Mais loin de là ! Surtout quand je m’adresse à des enfants qui ont 1 an et 2 ans, mais pas du tout ! J’ai juste réagi comme une maman, dire « tu ne mets pas de vernis sur ton frère » point. Mais en vrai elle aurait mangé un chewing gum je lui aurais dit tu ne donnes pas de chewing gum à ton frère. De la même sorte. » Commençait-elle.

Avant d’ajouter : « Après j’élève mes enfants comme bon me semble à moi. Ça n’a strictement rien à voir avec du sexisme ou de l’homophobie ou quoi que ce soit. En fait par exemple quand je ne veux pas que ma fille mette une jupe trop courte, jamais de la vie je ne fais un lien avec le fait d’être vulgaire. Non c’est juste que je ne veux pas que ma fille mette une jupe trop courte, point barre. Après ma fille quand elle aura 18 ans elle s’habillera comme elle le souhaite. Vous voyez ce que je veux dire ? »

Puis de finir : « Voilà juste pour vous dire c’est complètement bête, et finalement ça blesse des gens que je côtoie dans ma vie. Donc voilà ! Loin de là les amis ! Si j’étais quoi que ce soit déjà je vous le dirais. Et je ne me justifie pas pour la polémique, elle ne me dérange pas. Parce qu’elle n’est pas du tout réelle, voilà ! »