People

Le 20 Juil 2020 à 17:49 par Khaoula Belkacemi

Kanye West : il fait des révélations pour son tout premier meeting, et ça ne passe pas inaperçu

  1. Accueil
  2. People
  3. Télé Réalité
  4. Kanye West : il fait des révélations pour son tout premier meeting, et ça ne passe pas inaperçu

Kanye West, qui confirmait sa participation prochaine aux élections présidentielles il y a peu, vient de donner son tout premier meeting. Et tout ne s’est pas passé comme prévu pour le papa de North. On vous raconte !

Kanye West se livre au magazine Forbes

Il y a peu, Kanye West, interviewé par le magazine Forbes, avait fait une énorme déclaration. Le mari de Kim Kardashian avait avoué avoir été touché par le Coronavirus en Février.

Il parlait alors des symptômes de la maladie : « Des frissons, je tremblais au lit, je prenais des douches chaudes et je regardais des vidéos me disant ce que je devais faire pour guérir.”

Durant cette même interview, Kanye West a tenu à rappeler qu’il comptait bien se lancer dans la course pour la présidence. Il annonçait en même temps ne plus soutenir Donald Trump. « Dieu m’a donné la clarté et a dit qu’il était temps. Je me serais présenté en tant que Républicain si Trump n’était pas. Je me présenterai en tant qu’indépendant si Trump est là.” Expliquait-il. « Avec cette interview, j’enlève la casquette rouge.” 

Kanye West s’était ensuite livré sur son programme, ainsi que son plan pour les élections.

Kanye West crée le malaise pour son premier meeting

Ce dimanche 19 juillet 2020 avait lieu le tout premier meeting de Kanye West pour la présidence. Le rappeur a pris la parole devant ses invités et a alors parlé des points forts de sa campagne. Et la protection contre le Coronavirus est une priorité pour celui qui se voit déjà comme le futur président des États Unis. 

Mais ce qui a créé le malaise dans l’audience, c’est le moment où Kanye West se confie sur une histoire très intime… la naissance de sa fille North. Selon lui, il aurait tout d’abord voulu arrêter la grossesse de Kim lorsqu’il a appris qu’elle était enceinte. Mais cette dernière voulant garder l’enfant n’a pas eu recours à l’avortement.

Il disait alors avec émotion : « Je me suis juste dit : « Ne me dites pas que j’ai donné le sida à Kim Kardashian. » Ce serait la pire chose au monde ». Et elle a dit : » Je suis enceinte ». Et j’ai dit: » Oui ! » Puis j’ai dit : « Oh ! ». » Avant de rajouter avec les larmes aux yeux : « Kim a mis North au monde, et ce, même si je ne le voulais pas. Elle s’est levée et a protégé cet enfant. (…) J’ai failli tuer ma fille. »

Une histoire qui a mis très mal à l’aise les défenseurs du droit à l’avortement. 

 

À lire aussi, Kim Kardashian : cette belle surprise que lui a réservé son chéri Kanye West