Stars

Le 06 Nov 2020 à 09:28 par Samantha Martins

Covid-19 : Matt Pokora, énervé, soulève une incohérence du gouvernement

  1. Accueil
  2. Stars
  3. Stars de la Chanson
  4. Covid-19 : Matt Pokora, énervé, soulève une incohérence du gouvernement

Face à l’épidémie du Coronavirus, le gouvernement français tente tant bien que mal d’endiguer la propagation de la maladie. Quitte à prendre parfois quelques mesures un peu étranges… au grand dam de Matt Pokora.

Matt Pokora s’insurge devant les nouvelles mesures du gouvernement

Depuis le 30 octobre dernier, les Français sont à nouveau confinés. Après une courte pause durant l’été, la propagation du Covid-19 est finalement repartie de plus belle obligeant nos dirigeants à prendre des décisions radicales. Comme si le premier confinement au printemps dernier n’avait pas été assez difficile.

Restaurateurs, artistes, indépendants, de nombreuses professions et petites entreprises se retrouvent au fond du gouffre. La crise économique engendrée par les mesures de distanciation sociale aura eu raison d’un bon nombre de commerces. Une nouvelle fois, ceux-ci se sont vus dans l’obligation d’arrêter leur activité les plongeant à nouveau dans une incertitude angoissante.

Depuis le début de la crise, il y en a un qui est particulièrement remonté c’est Matt Pokora. Le chanteur français a déjà interpellé le gouvernement et même le président Emmanuel Macron à plusieurs reprises à travers ses réseaux sociaux. Une fois n’est pas coutume, il s’adresse cette fois-ci à la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot.

Le gouvernement condamne le rayon culture des supermarchés

Parmi la liste des établissements autorisés à rester ouverts, les hypermarchés ont eu l’obligation de condamner leurs rayons mode, électroménager et culture. Une démarche censée être plus juste envers les petits commerçants contraints de baisser leur rideau.

Cependant, ces nouvelles mesures donnent lieu à des situations pour le moins cocasses, fermement dénoncées par le papa d’Isaiah. « La vidéo qui suit n’est pas une blague. C’est réel et c’est un peu partout comme ça… C’est lunaire, ça ressemble à une punition pour la culture. Pourquoi ? Qu’est-ce que ça change qu’un(e) client(e) puisse acheter un livre ou un album ? Il y a le covid sur nos œuvres ? »

Et de poursuivre en interpellant Roselyne Bachelot : « Il y a quelqu’un ? Ça choque personne dans vos bureaux ? Dans une grande surface, on peut acheter un magazine ou des mots croisés, l’étagère à côté, mais pas un CD ou un bouquin ? C’est interdit ? » Espérons que son appel soit entendu… Dans ce contexte actuel, certains se croient d’ailleurs tout permis en interdisant l’entrée de leur magasin aux personnes voilées.