Stars

Le 20 Déc 2020 à 09:37 par Lina Madad

Gims : comment l’oncle du chanteur cachait de la cocaïne dans ses yaourts enfant

  1. Accueil
  2. Stars
  3. Stars de la Chanson
  4. Gims : comment l’oncle du chanteur cachait de la cocaïne dans ses yaourts enfant

Gims : plus jeune, le rappeur a connu la vie de foyers. Il a confié une anecdote assez marquante lorsqu’il était adolescent, et qu’un de ses « oncles » cachait de la drogue dans ses yaourts enfant.

Le rappeur a été confronté tôt au trafic de drogue

Gims n’est pas du genre à rester mystérieux de son passé. Il sait qu’il peut être fier de son parcours et n’hésite pas à se livrer sans détour. Que ce soit lors de moments plus légers comme lorsqu’il a craqué face à la PS5, ou concernant des sujets bien plus sérieux. Dans son documentaire Netflix, il avait même avoué être tombé dans les mailles d’une secte islamiste. « J’étais en quête perpétuelle de réponses quant à la création ou le monde dans lequel on vit, ou d’où l’on vient. Et à l’époque, je fumais un peu du shit, je divaguais. J’étais dans la fantaisie. J’en ai parlé beaucoup avec mes potes de la Sexion d’Assaut. Quand je me suis converti, je n’avais plus envie de boire et de fumer d’un coup. J’ai arrêté d’un coup. C’est un cadre. »

Il révèle qu’il était une proie idéale pour les dirigeants de cette secte. « Quand je suis rentré dans cette religion, j’étais à la portée de n’importe quel gourou, j’étais « un cœur pur » et quelqu’un de mal intentionné peut te prendre sous son aile et faire de toi une arme. » Heureusement, il a pris conscience de la gravité de la situation et a réussi à s’en extirper. « J’avais des amis que j’avais rencontrés dans des mosquées. On évoluait ensemble et chacun a pris des chemins différents. Il y avait des personnes qui finissaient mortes, suicidées en Irak. Des gens qui étaient à côté de moi. Et cela m’a fait flipper, je ne sais pas où j’aurais pu terminer. »

Gims livre une anecdote sur un de ses « tontons » dealer

Mais celui qui draguait sa femme ouvertement sur les réseaux, a décidé de se confier sur un souvenir marquant de son enfance. Lors d’une interview accordée à Paris Match, il a raconté la drôle de surprise qu’il a eue à l’âge de 15 ans quand il vivait dans un squat. « J’aurais aimé ne pas découvrir ce sachet dans le pot de yaourt à la fraise ! C’était un gars qui vivait dans le squat avec nous qui cachait sa marchandise… Et quelle cachette ! On l’appelait « le pétrolier » parce qu’il dépannait tout le monde. »

Mais il raconte que loin d’être un mauvais exemple, cet homme qu’il appelait « tonton », l’a découragé de faire partie de ce monde. « Je ne comprenais pas à l’époque ce que ça voulait dire. Mais je le voyais toujours compter son argent. Donc je lui ai dit : ‘Il faudrait que tu m’aprennes à faire ça.’ Et là il se fache : ‘Non toi tu n’es pas comme moi (…) Moi je n’ai pas eu le choix, toi, t’es encore un gamin tu vas faire autre chose.’ C’est la dernière fois que je l’ai vu. »

De son passé difficile, il retient des leçons sur l’éducation de ses enfants –avec qui il a posté une adorable photo !