Stars

Le 16 Jan 2021 à 09:34 par Samantha Martins

Omar Sy : une rumeur à son sujet provoque la colère des syndicats de police

  1. Accueil
  2. Stars
  3. Stars de Cinéma
  4. Omar Sy : une rumeur à son sujet provoque la colère des syndicats de police

Omar Sy est un comédien engagé dont les prises de position ne plaisent pas toujours… justement, le magazine Le Point révèle que les syndicats de police sont en colère contre l’acteur !

Omar Sy : l’acteur s’engage contre les violences policières

Actuellement à l’affiche de la série Lupin sur Netlifx, le comédien Omar Sy continue de s’engager dans les causes qui lui tiennent à cœur. Vu régulièrement aux côtés de Assa Traoré, qui se bat depuis plusieurs années pour obtenir la vérité concernant le décès de son frère Adama, il a aussi lancé une pétition contre les violences policières.

À ce propos, le comédien avait confié au magazine l’Obs : « Je suis plutôt discret, en effet, et je dois dire que c’est même d’ordinaire pour moi un principe de fermer ma bouche, d’échapper à la cacophonie, qui selon moi annihile tout propos. Je crois que les violences policières sont l’affaire de tous. Si j’ai décidé de m’exprimer, c’est que je ne pouvais pas faire autrement. Ma crainte de voir se multiplier les injustices me rendait le silence insupportable. »

Déjà à l’époque, sa prise de position n’avait pas fait l’unanimité. En effet, un journaliste avait notamment critiqué Omar Sy en remettant en doute son courage.

Les syndicats de police sont en colère contre Omar Sy

Et cette fois-ci, ce sont directement les syndicats de police qui ont exprimé leur mécontentement ! En effet, suite aux réactions suscitées par la loi Sécurité Globale, le ministère de l’Intérieur prévoit d’organiser prochainement un Beauvau de la sécurité. Le Point a révélé que le comédien Omar Sy pourrait bien être convié à l’événement.

Une nouvelle qui n’a pas du tout ravi les syndicats de police. À tel point d’ailleurs que l’un des syndicalistes a confié au magazine que si l’acteur était bel et bien présent, ils menacent alors de boycotter l’événement. « Si ce nom était confirmé, ce serait un casus belli. »

Face à tant de colère, les journalistes du magazine nous expliquent que « pour les policiers, le comédien est un épouvantail : il soutient le comité « La vérité pour Adama », qui juge la police raciste, et son exil en Californie l’éloignerait de la réalité de la société française. » Le ministère de l’intérieur est désormais prévenu. Quant à Omar Sy, c’est à lui que revient la décision d’assister ou non à cet événement.

À lire aussi : Omar Sy, pourquoi l’acteur a pris la parole contre le racisme dans la police.