0
A
Actualités

Adil Rami viré de l’OM pour ses performances très peu convaincantes

Adil Rami ne fait désormais plus partie de l’Olympique de Marseille. Le footballeur de 33 ans a été renvoyé du club phocéen qui avait engagé une procédure disciplinaire en juin dernier, a pris finalement la décision de le licencier pour faute grave.

Adil Rami licencié pour faute grave

Le champion du monde ne portera plus le maillot de l’OM. Selon un article de L’Equipe publié ce 12 août, c’est la logique d’une procédure entamée en juin. Ces derniers jours, les dirigeants de l’Olympique de Marseille ont envoyé la lettre de résiliation de contrat à Adil Rami, via leur avocat Me Kuhn, pour faute grave. Peu après sa rupture très médiatisée avec l’actrice Pamela Anderson, c’est le comportement du l’international de 33 ans et ses performances jugées peu convaincantes qui ont fini par agacer la direction du club.

« Pendant cette saison, Adil Rami était plus un people qu’un joueur de football. Si l’OM termine cinquième au classement, c’est aussi parce qu’il n’a jamais été au niveau qui était le sien« , avait expliqué un proche à Sport24.

Adil Rami a menti pour participer à Fort Boyard

Rappelez-vous, en juillet dernier, Adil Rami avait menti à son entraîneur pour pouvoir participer à Fort Boyard. Le 20 mai dernier, le joueur de l’OM avait séché l’entraînement pour participer à la célèbre émission diffusée sur France 2. Quatre jours plus tard, Adil Rami s’était déclaré forfait pour le match OM-Montpellier et n’avait pas pris la peine de venir soutenir sa propre équipe dans les tribunes. Chose que le président du club a eu bien du mal à digérer.

« Adil Rami doit s’interroger sur son métier et sur son statut de footballeur professionnel. Mais également sur ses droits et devoirs de joueur, de surcroît champion du mondeC’est notre rôle de dirigeant de rappeler à l’ordre des joueurs quand nous estimons qu’ils ne font pas tout ce qui est nécessaire pour faire passer le football avant toute autre considération », avait déclaré Jacques-Henri Eyraud dans L’Equipe en juillet dernier. Le président avait annoncé qu’il aurait une discussion « très directe et franche » avec son joueur.

Et cette discussion est arrivée le 30 juillet dernier. N’ayant rien donné, Adil Rami a donc reçu sa lettre de licenciement pour faute grave alors qu’il s’accordait de longues vacances depuis sa mise à pied.