0
A
Actualités

Aix-en-Provence : un bourdon déclenche une alerte attentat dans un lycée

Aix-en-Provence : un bourdon a provoqué une scène d’affolement dans une classe du lycée Paul Cézanne. À tel point que dans la salle du dessous, les élèves ont cru à un attentat et ont appelé la police.

Un bourdon déclenche la panique dans un lycée

La scène a eu lieu ce mardi 6 novembre dans l’enceinte du lycée Paul Cézanne d’Aix-en-Provence. C’est un énorme bourdon qui a tout ravagé sur son passage. Et pour cause, l’insecte est entré dans une salle de classe dans l’après-midi, effrayant certains élèves qui ont commencé à crier. Certains élèves ont alors commencé à se retrancher au fond de la classe en criant. « On est 31 filles dans cette classe. Certaines ont la phobie des gros insectes. Et le prof ne voulait pas qu’on sorte. Alors on a crié ! » a confié Romane, à France Bleu.

« Dans la classe du dessous, les élèves entendent des bruits, de cris et de pas, et commencent à s’en inquiéter » raconte le Figaro Etudiant. Le professeur prend la décision d’appliquer les consignes de confinement qui ont été prévues en cas d’attentat terroriste. Dans ce cas-là, tous les élèves de la classe doivent se cacher. Mais dans l’agitation, certains élèves ont décidé d’envoyer des vidéos et d’appeler leurs parents. ces derniers, fous d’inquiétude, appellent alors la police.

Les lycéens déclenchent l’alerte attentat

« Il y a eu plusieurs appels en même temps. Alors on s’est inquiété et j’ai demandé qu’on appelle tous les équipages disponibles. Y compris la BAC », a confié un des commissaires d’Aix à France Bleu. Quelques minutes plus tard, une unité de douze policiers, armés de fusils d’assaut, arrive dans l’établissement pour constater, avec soulagement, qu’il ne s’agissait bien depuis le début que d’un gros insecte.

Si le professeur et les agents de police n’ont fait qu’appliquer les consignes, les élèves ont eu le droit à une leçon : « Le policier nous a fait la morale. Il nous a demandé d’être plus zen la prochaine fois » a avoué une jeune adolescente. Effectivement, cela pourrait en effet éviter quelques inconvénients.

Dans l’actualité, nous vous parlions également de cette ancienne amie de Christian Quesada qui a raconté comment il utilisait ses enfants pour berner son entourage. Mais également du « Ken Humain » qui a perdu son nez après une nouvelle opération et qui risque de se retrouver avec « un trou dans le visage ».

Défiler vers le haut