fbpx
0
A
Actualités

Aurélie Dotremont : accusée de mentir au sujet du meurtre de sa soeur, elle met les choses au clair

Aurélie Dotremont : Le livre de la jeune femme a créé un choc dans le monde de la télé-réalité. En effet il connaît un succès fou depuis sa sortie, il y a plusieurs mois. Dans ce livre Aurélie se livre comme elle ne l’a jamais fait auparavant. Des lecteurs ne semblent pas convaincus de l’authenticité de son histoire. La Belge leur a donc répondu.

La Belge écrit sur son enfance, aujourd’hui elle nous raconte tout

C’était une vraie surprise de découvrir l’enfance et le début de la jolie Aurélie Dotremont à travers son autobiographie. Celle-ci intitulée : « Tu finiras dans une vitrine » révélait que la famille de la petite fille était liée à un infanticide.

Depuis la sortie de son livre, la jeune femme est très heureuse. C’est avec quelques kilos de bonheur en plus qu’elle vit au côté d’un certain Dylan. Très amoureuse, la jolie blonde semble avoir trouvé la force de répondre à tous ses détracteurs.  Elle se confiait pour la première fois sur la disparition de sa grande soeur et répondait aussi aux remarques sur la taille de son livre.  Elle disait :  « Il faut savoir que j’ai écrit le livre en fonction de ce que j’ai vécu. Je ne sais pas si je dois m’excuser s’il n’y a que 186 pages, sachant que je n’ai que 29 ans. Mon vécu est bien assez gros pour en faire un livre… Ceux qui l’ont lu savent à quel point j’ai eu une vie assez difficile et à mon avis elle n’est pas terminée. Même si j’aimerais que les choses aillent mieux »

Aurélie, une vie difficile qui ne semble pas s’améliorer

Hier soir, Aurélie s’est justifiée suite au témoignage de deux jeunes femmes belges qui ont fait des révélations. D’après elles, Aurélie n’aurait pas tout dit sur la disparition de sa grande soeur. Celle qui s’était refait le nez répondait« Je suis tout sauf une menteuse » commençait-elle.  » Oui j’ai été défendre ma maman au tribunal. Ma mère m’a interdit de venir dans la salle lors des images de l’assassinat et des témoignages d’autrui ». Elle continuait : « J’ai écrit un récit sur toute ma vie, alors vos articles à la c*n sur : « elle a voulu faire un buzz sur la mort de sa soeur… ». Elle finissait en disant : « Il y a 186 pages dont une feuille sur le drame que j’ai appris à 9 ans. Beaucoup n’ont retenu que ça… c’est dommage ».

Qu’en pensez-vous?

Défiler vers le haut