0
A
Actualités

Aurélie Dotremont : droguée pour passer le casting d’une émission, elle raconte

  1. Aurélie Dotremont: dans son premier livre, elle se confie sans détours. La jeune femme y révèle notamment les dessous des castings télés et nous surprends.

Aujourd’hui son livre est numéro un des ventes, et la jeune femme se lâche!

Aurélie Dotremont, a été l’une des premières star de télé-réalité. En effet, la jeune femme a débuté il y a plusieurs années. C’est suite à la sortie de son livre que la jeune femme fait des déclarations surprenantes. Elle écrit : « Vous l’aviez deviné, ce projet, c’est un livre ! Dans ce livre, je n’apprends pas à mettre une perruque en place, ni à poser des faux cils. Rien de tout ça. Je raconte ma vie, en détail. Je donne peut être même un peu trop de détails. »  

Elle nous livre des détails sur son enfance des plus sordides: « Un jour, alors que je range l’armoire de ma belle-mère, je tombe sur un article de journal, dissimulé sous une pile de vêtements. J’ai neuf ans. Je me demande, encore aujourd’hui, ce que ce morceau de papier faisait là. Comment mon père et ma belle-mère ont-ils pu prendre le risque de laisser trainer ça ? Sans savoir pourquoi, je suis curieuse et déplie ce papier. En titre, il est écrit : « Un bébé démembré, électrocuté » ».

La réalité de ses premiers castings; une Aurélie trop « timide »
Aurélie Dotremont raconte également son premier casting : « Pour participer à l’émission, je me rends à Paris où je passe un casting. La caméra me met mal à l’aise. On me demande de chanter, de danser. Sans coke, je suis affreusement timide. » Elle décide alors de se droguer afin de se donner un maxium. Ces émissions représentant alors pour la jeune femme une échappatoire.  
La jeune femme avoue aussi avoir menti au psychologue de l’émission: « Je lui mens sur toute la ligne. Je lui raconte que j’ai une famille aimante et bien structurée, une grande chambre. Que je n’ai aucun problème de santé et ne me suis jamais droguée. Il ne cherche pas midi à quatorze heures, et me laisse filer sans approfondir. Mais tu ne vois pas, pauvre con, que mes cheveux sont filasses, mon visage bouffi et mes côtes saillantes ? » À travers son livre la jeune femme dit tout, se livre aux internautes et lecteurs comme jamais auparavant.
Allons-nous découvrir une nouvelle facette de la personnalité d’Aurélie Dotremont?

Défiler vers le haut