0
A
Actualités

 Beauvais : une policière grièvement blessée après avoir voulu faire respecter le confinement

 Beauvais :  c’est une jeune  policière qui a été grièvement blessée après avoir voulu faire respecter le confinement. Elle s’est faite opérer en urgence mardi suite à un coup sur le front.

Une policière grièvement blessée à la tête après avoir voulu disperser un attroupement

C’est dans la cité des fleurs, un quartier difficile de Beauvais que la policière tentait de contrôler un groupe composé de 10 jeunes. C’est suite à cette intervention qu’elle a reçu une brique. Elle a alors été très vite prise en charge par des pompiers et transférée en hélicoptère vers le CHU d’Amiens. Elle est aujourd’hui dans un état stable mais grave.

Deux autres policiers également présents sont eux aussi blessés explique Le Courrier Picard. Le ministre de l’intérieur a pris la parole : “Ce soir, mes pensées vont à cette policière grièvement blessée, alors qu’elle était engagée pour nos protéger (…) Tout est mis en œuvre pour que ces actes gravissimes ne restent pas impunis.”

Le maire de Beauvais est sous le choc : “Je n’ai pas les mots.C’est intolérable et je souhaite que l’auteur des faits soit sanctionné par la justice. Cela ne doit pas être pardonné. Cela doit être puni. J’apporte mon soutien aux famille des agents.”  a t-il écrit sur Twitter. Une scène beaucoup moins drôle que ce jeune homme qui faisait du break avant de se faire arrêter. D’autres se faisaient embarquer par la police parce qu’ils « ne se tiennent » pas dans un cinéma.

Beauvais : une policière reçoit une brique sur la tête en essayant de faire respecter le confinement

Le syndicat policier Unité SGP Police a donné quelques détails : “Un policier adjoint de sécurité (des contractuels de la police nationale, ndlr) et ses collègues intervenaient pour un attroupement. Il est très gravement blessé, un pavé à la tête, et héliporté (…)Les policiers payent une haine sans répit contre eux. Pourtant la lutte contre la propagation du virus passe par nous.”  Certains sont prêt à tout pour tromper la police.

La policière reste anonyme, la jeune femme a été opérée mardi soir et est dans un état stable. Ce sont deux frères de 17 et 22 ans qui sont en garde à vue pour outrage et rébellion selon le parquet de Beauvais.Alors que les deux jeunes se faisaient arrêter la policière a reçu le coup sur le front. Si ses jours ne sont plus en danger la personne qui a lancé la brique est toujours recherchée par la police.

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

 

Défiler vers le haut