fbpx
0
A
Actualités

Belgique : un chat testé positif au Coronavirus

Belgique : en contact rapproché avec son maître atteint du Covid-19, un chat a été testé positif au nouveau Coronavirus. Les autorités sanitaires belges précisent tout de même que rien n’indique qu’un animal domestique puisse transmettre le virus à l’homme ou d’autres animaux.

Des animaux contaminés par le nouveau Coronavirus

Il semblerait que le nouveau Coronavirus nous ait été transmis par un animal. Le Pangolin, l’animal le plus braconné au monde, serait à l’origine de cette pandémie mondiale. Plusieurs spécimens ont été saisis en Chine afin d’être analysés. Ils ont notamment étudié des écailles, des morceaux de peaux et autres tissus de pangolins javanais saisis début 2019. 

Deux génomes de Coronavirus ont été notamment mis en évidence, dont 85,5 et 92,4% de deux sous-lignés sont similaire au Sars-CoV-2. Néanmoins, « le rôle que les pangolins ont joué dans l’émergence du SARS-CoV-2 (la cause du Covid-19) est encore flou » affirme le Professeur Holmes. Et de rajouter : « cependant, il est frappant de voir que les virus de pangolin contiennent certaines régions génomiques très étroitement apparentées au virus humain. » D’ailleurs, un infectiologue pense avoir trouvé le remède au Covid-19.

Quoi qu’il en soit, depuis le début de cette épidémie, les médecins sont unanimes, les animaux domestiques ne peuvent pas infecter les humains. Pourtant, on a malheureusement pu observer un boom d’abandon d’animaux notamment dans la ville de Caen. Mais dernièrement, c’est un chat qui a été contaminé par son maître en Belgique.

Un chat contaminé par le Coronavirus en Belgique

À Hong-Kong, deux cas de chiens avaient été « testés positifs au Covid-19« . « Les chiens ne présentaient aucun symptôme. » Mais récemment, un cas isolé a été découvert en Belgique. Les chercheurs de la faculté de médecine vétérinaire ont découvert qu’un chat avait été contaminé par le Coronavirus. Son maître, porteur du virus, l’a transmis à son animal de compagnie.

Le Dr Emmanuel André, l’un des porte-parole des autorités de cette pandémie tient à rassurer : « il n’y a pas de raison de penser que les animaux peuvent être vecteurs de l’épidémie dans notre société. » Le chat en question « souffrait de troubles respiratoires et digestifs transitoires. »

De son côté, l’Agence fédérale belge pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) a ajouté que « le risque de transmission du virus des animaux domestiques à l’homme est négligeable par rapport au risque de transmission par contact direct entre êtres humains. » Par précautions, il vaut mieux respecter les règles d’hygiènes classiques avec son animal de compagnie: « éviter les contacts rapprochés avec lui (…), se laver les mains après manipulation de tout animal, ne pas laisser l’animal vous lécher le visage. » Découvrez le témoignage poignant de la sœur de Julie, 16 ans, décédée du Coronavirus. Les Etats-Unis également ont eu leur premier cas de décès d’une personne mineure.

Défiler vers le haut