fbpx
0
A
Actualités

Bordeaux : une femme transgenre jetée dans le vide

Bordeaux : une femme transgenre a été battue violemment avant d’être jetée dans le vide dans les rues de la ville. En état de choc, elle livre un témoignage poignant.

Bordeaux : une nouvelle violence contre la communauté LGBTQ

Les violences contre la communauté LGBTQ ne sont malheureusement pas une chose rare. D’ailleurs on vous rapportait ainsi le témoignage de Julia, une femme transgenre, qui subit une humiliation quotidienne. Et les stars ne sont pas non plus épargnées, et Bilal Hassani s’était livré sur les menaces de mort, et autres atteintes qu’il subissait tous les jours. Heureusement, les membres de la communauté continuent à s’assumer pleinement, et dernièrement le concours Miss Univers a vécu une sacrée avancée. En effet, Miss Birmanie est devenue la première candidate à se présenter comme ouvertement homosexuelle. Malheureusement, le témoignage d’une femme transgenre du nom de Nana, agressée en sortie de boîte de nuit à Bordeaux, prouve que le danger subsiste.

Elle raconte au Parisien que 4 individus sont venus l’insulter elle et ses amies. « On s’est mis à crier son prénom dans la rue. Ils nous ont insultées d’emblée : salopes, putes… » Mais loin de se laisser faire la jeune femme raconte qu’elle a rétorqué : « Fermez vos gueules. » Malheureusement à ce moment-là les 4 individus réalisent qu’Anna est un transgenre. C’est alors que la situation dégénère complètement… En effet, l’un d’entre eux s’approche et se met à la bousculer violemment. Encore une fois, Anna ne se laisse pas faire et lui jette ses chaussures au visage. Malheureusement la situation va prendre un tournant très tragique.

Une femme transgenre battue et jetée dans le vide, elle témoigne

« Il m’a rouée de coups dans le ventre et au visage. » De plus, les autres compagnons de l’agresseur se joignent à lui, et il arrache la perruque d’Anna. « Il la lève comme si c’était un trophée. A ce moment-là, je ne vois plus rien. Je ne sais plus trop ce qu’il se passe. Je sens encore des coups. » Mais son calvaire est loin d’être fini, après qu’elle ait été battue jusqu’à quasiment perdre conscience, deux des hommes l’auraient portée avant de la jeter par-dessus un parapet d’une voie de sortie de parking. Alors, elle a fait une terrible chute de 3 à 4 mètres qui lui a infligé de graves blessures.

Après avoir été transportée aux urgences, elle écope de nombreuses contusions à la tête, au cou et aux genoux et selon elle elle s’en tire avec beaucoup de chance. « Mes blessures auraient pu être bien plus graves si je n’avais pas su me protéger » explique-t-elle. Après qu’elle ait porté plainte, une enquête a été ouverte pour « violences en réunion ayant entraîné une incapacité de travail supérieur à huit jours sur personne en raison de son orientation sexuelle ou de l’identité de genre. »

On espère que les coupables de ce crime odieux seront retrouvés et condamnés.

Défiler vers le haut