0
A
Actualités

Charente-Maritime : une fillette d’un an retrouvée vivante près du cadavre de sa mère

Charente-Maritime : on vous parlait de cette enfant, violée et décapitée en Inde… Cette fois-ci, c’est une macabre découverte qui a été faite dans la commune de Saintes, en Charente-Maritime. Une fillette de 1 an a été retrouvée a côté du cadavre de sa mère… Ce sont ses cris qui ont alerté des passants.

Les passants ont alerté la police

Au mois de juin dernier, un drame similaire était arrivé à Perpignan. Lilas, une fillette de 3 ans et demi est restée seule, livrée à elle-même durant 6 jours et 6 nuits dans son appartement. Ce sont ses voisines qui ont commencé à se poser des questions. La jeune enfant dormait sur le balcon, tandis que sa maman dormait dans les WC, disait-elle. Elles décident alors de se rendre au commissariat pour tirer ça au clair. Le cadavre de sa mère gisait dans les toilettes…

Durant ces six jours, la petite Lilas s’est débrouillé toute seule. L’eau étant coupée dans l’appartement, elle n’avait plus rien à boire, ni rien à donner à sa petite chienne, Cali. Néanmoins, du haut de ses 3 ans et demi, elle a su s’alimenter avec une boîte de raviolis. Elle a même pris soin de faire des besoins dans son petit pot… Transporté à l’hôpital, il semblerait qu’elle n’ait rien vu du drame.

Vendredi 23 août 2019, c’est une autre petite fille qui a été retrouvée seule, près du corps de sa mère. Sur la commune de Saintes, en Charente-Maritime, des passants ont été alertés par les cris de détresse d’une fillette. Ils contactent les secours qui font alors une macabre découverte. La petite fille d’un an, vivante se trouve juste à côté de sa maman, décédée. La victime était âgée de 32 ans. D’après le journal Sud Ouest, elle souffrait de graves problèmes de santé liés à la dépendance. Ce lundi, une autopsie a été réalisée pour connaître les circonstances exactes de la mort.

Quant à la petite fille, elle a été emmenée de toute urgence à l’hôpital de Saintes, au service pédiatrie. Elle était encore en état de choc. Pour le moment, elle a été placée dans une famille. L’avenir de la petite fille est désormais entre les mains du juge pour enfants, son père étant en prison depuis quelques semaines. L’immeuble tout entier a été placé sous scellé, tandis qu’une enquête pour déterminer les causes du décès a été ouverte.

Défiler vers le haut