fbpx
0
A
Actualités

Coronavirus : un malade guéri raconte sa contamination par le virus

Coronavirus : contaminé au mois de février, Josué 31 ans est désormais guéri du Covid-19. Après 14 jours de confinement, il raconte comment il a vécu la maladie.

98 % des malades du Coronavirus guérissent

Un chiffre rassurant même si de nombreux morts sont aussi à déplorer chaque jour. Josué fait partie des français contaminés lors du grand rassemblement évangéliste organisé à Mulhouse, dans le Haut-Rhin. Foyer majeur de la maladie, les soignants de la région vivent actuellement une situation très difficile.

En effet, en raison des mesures de confinement, « des gens meurent sans leurs proches à côté. » Le personnel des hôpitaux craque face à l’ampleur de l’épidémie. « J’ai pleuré parce qu’on a des gens en charge et qu’on découvre qu’une ou deux heures avant ils étaient bien éveillés, avec 15 litres d’oxygène quand même. Et deux heures après, les gens meurent » racontait l’un d’entre eux.

D’autant que le matériel médical commence cruellement à manquer. « Il y a des bruits de couloir quand on discute avec certains collègues… il y aurait des médecins réanimateurs qui réfléchissent à ne plus intuber (les patients) après 75 ans. Ça veut dire qu’il manque du matériel d’intubation… »

Guéri du virus, Josué 31 ans raconte son calvaire

Malgré tout, de nombreuses personnes guérissent de la maladie. C’est notamment le cas de Josué, lui-même contaminé lors du rassemblement à Mulhouse. Suite à son isolement de 14 jours, il a désormais repris le chemin du travail. Depuis le 9 mars dernier, il est officiellement guéri.

Il raconte ce qu’il a vécu : « J’avais une toux, j’avais des très très grosses courbatures, j’avais très mal au-dessus des yeux, j’avais du mal à tourner mes yeux à droite et à gauche. J’étais pendant trois voire quatre jours alité avec une très grosse fièvre, je n’arrivais pas à me lever. »

Et de poursuivre : « en fait, si je n’avais pas eu le coronavirus, ça aurait été une grippe comme je n’ai jamais eue. Les symptômes sont partis très progressivement. J’ai retrouvé vraiment toutes mes facultés, toute ma forme, je dirai environ deux voire trois jours avant la fin de mon confinement. »

En attendant, un premier vaccin a été élaboré à Seattle aux Etat-Unis. En phase de test depuis lundi, il faudra néanmoins attendre plusieurs mois avant qu’il puisse être commercialisé. C’est la raison pour laquelle il est important que chacun respecte les mesures de confinement.

Défiler vers le haut