fbpx
0
A
Actualités

Coronavirus : une prolongation du confinement « très vraisemblablement nécessaire » en France

Coronavirus : en France  une prolongation du confinement est « très vraisemblablement nécessaire ». D’après la directrice générale de l’agence sanitaire Santé publique France, seul le confinement peut accélérer la maîtrise totale du virus.

Une malade guéri du coronavirus raconte son calvaire

Alors qu’un infirmier de Mulhouse déclarait avoir craqué face à la pression. C’est un patient qui raconte son histoire suite à sa contamination :  J’avais une toux, j’avais des très très grosses courbatures, j’avais très mal au-dessus des yeux, j’avais du mal à tourner mes yeux à droite et à gauche. J’étais pendant trois voire quatre jours alité avec une très grosse fièvre, je n’arrivais pas à me lever. »

Il poursuit : « en fait, si je n’avais pas eu le coronavirus, ça aurait été une grippe comme je n’ai jamais eue. Les symptômes sont partis très progressivement. J’ai retrouvé vraiment toutes mes facultés, toute ma forme, je dirai environ deux voire trois jours avant la fin de mon confinement. » Un premier vaccin a été testé aux Etats-Unis.

Une prolongation du confinement vraisemblablement nécessaire en France

Si le confinement est difficile à comprendre pour certaines personnes, il va devoir être très vraisemblablement nécessaire de le prolonger. C’est ce jeudi 19 mars que la directrice générale de l’agence sanitaire Santé publique France s’est exprimée sur Franceinfo et d’après elle il faudrait attendre « entre 2 et 4 semaines ».

Les dynamiques de l’épidémie “dépendent de l’adhésion de chacun aux mesures barrières et de confinement”. Et c’est dans les 2 à 4 semaines que l’on va pouvoir observer : ’“un freinage important” de l’épidémie. Elle déclare donc :“Il est vraisemblable que ce soit en effet nécessaire de prolonger (les mesures de confinement) pour que le freinage soit suffisant (…) La prolongation sera très vraisemblablement nécessaire” 

En ce qui concerne le pic de l’épidémie c’est en prenant en exemple les autres pays qu’elle déclare : “Les expériences des autres pays qui ont connu l’épidémie avant nous et mis en place des mesures extrêmement strictes, on voit que la dynamique se déroule sur 2 à 3 mois en général, une inversion du pic intervient entre le premier et le deuxième mois.” D’après elle bien qu’il soit trop tôt pour affirmer quoi que ce soit, l’inversion de la courbe devrait arriver « autour de mi-mai/fin mai ».

Elle conclut : “Si on applique l’ensemble de ces mesures, il est vraisemblable que la dynamique de l’épidémie sera suffisamment freinée pour avoir une épidémie beaucoup plus importante que celle de la grippe habituelle mais malgré tout contenue”

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

 

Défiler vers le haut