0
A
Actualités

Des chercheurs ont trouvé un vaccin contre les allergies aux chats

C’est une très bonne nouvelle pour les amoureux des animaux qui ne pouvaient pas adopter de chats : des chercheurs ont trouvé un vaccin pour les personnes allergiques aux poils du félin.

Enfin un traitement pour les allergies aux chats

Démangeaisons, éternuements, yeux rouges,… Voilà comment peut réagir un humain allergique aux poils de certains animaux. Et si cela pouvait être bientôt qu’un vilain souvenir ? En effet, Après vous avoir partagé une vidéo de deux ados qui martyrisent leur chat, voici une bien meilleure nouvelle : des chercheurs de l’Université de Zurich viennent de mettre au point un remède, comme l’indique The Journal of Allergy and Clinical Immulogy sur son compte Twitter : « Des nouvelles pour les patients allergiques au chat : une étude démontre que la vaccination contre le principal allergène du chat, le Fe1 d 1, peut réduire le niveau de Fel d 1 dans les sécrétions du chat et potentiellement réduire sa capacité à provoquer une réaction allergique chez l’homme. »

10 % de la population est allergique aux chats

Ce vaccin, baptisé HypoCat, est injecté à l’animal. Il permet de neutraliser la protéine Fel d 1 sécrété notamment par sa salive. Lorsqu’il fait sa toilette, le chat répand naturellement cette protéine sur son pelage qui incommode 10% de la population occidentale, qui risque de développer des maladies chroniques comme l’asthme. Après les allergies au pollen et acariens, l’allergie aux poils de chats, chiens et rongeurs est l’une des trois allergies les plus répandues en France.

Selon les chercheurs suisses, il n’existe à ce jour pas de traitement contre les allergies aux chats. Un drame pour l’homme, comme pour l’animal qui se retrouve bien souvent abandonné par ses maîtres dans des refuges pour animaux. Les scientifiques proposent donc de supprimer cet allergène grâce à ce vaccin qui produit des anticorps contre la protéine. Ce procédé a été testé sur 54 chats et les chercheurs assurent sur le site HypoPet qu’ils ont réagi positivement au traitement, et sans aucune conséquence sur la santé.

L’université de Zurich espère pour le moment obtenir des autorisations européennes et américaines pour rendre leur vaccin disponible sur le marché. En cours de développement, ce vaccin pourrait être commercialisé d’ici trois ans. Bientôt, les amoureux des chats, qui souffraient de cette allergie, pourront à présent s’occuper de leurs petites boules de poils sans problème ! Les hommes et les animaux pourront vraiment tirer profit de ce traitement.