0
A
Actualités

Gryffondor, Serpentard.. un lycée de Strasbourg nomme ses classes d’après Harry Potter !

Harry Potter : on vous parlait de cette école en Australie qui interdit aux élèves de distribuer leurs cartons d’invitation. En tout cas, cette année, ce lycée épiscopal de Strasbourg s’est fait plaisir ! Les élèves de première ont eu la surprise de voir leurs classes rebaptisées selon la célèbre saga Harry Potter.

Une initiative plutôt marrante !

Pour les élèves de première du lycée épiscopal Saint-Etienne de Strasbourg, la rentrée a dû être quelque peu magique ! En effet, en février 2018, une réforme du gouvernement a supprimé les filières classiques L, ES et S que nous connaissons tous. Désormais, les élèves suivent un enseignement commun auquel ils peuvent ajouter des options. L’inconvénient avec ce système, c’est que désormais, les classes n’ont plus d’appellation. Alors pour pallier ce manque, ce lycée de Strasbourg a directement sollicité ses élèves. Comme l’explique le responsable de vie scolaire de cet établissement, les élèves de seconde de l’année précédente ont pu proposer différents thèmes.

« Etant donné que les filières n’existent plus, il a fallu trouver des noms aux classes. Le comité des lycéens a demandé à l’ensemble des élèves de seconde de l’année dernière de proposer différents thèmes, plusieurs noms sont ressortis et le choix final, qui a été voté, s’est révélé être en faveur du film Harry Potter. »

C’est donc la promo de Poudlard qui a fait sa rentrée hier ! Ces nouveaux élèves de première font désormais partie des classes de Gryffondor, Serpentard, Poufsouffle et Serdaigle. Ces noms les suivront jusqu’en terminale ! Quant aux prochaines classes de première, les élèves seront de nouveau sollicités pour choisir à leur tour leur propre thème.

Pendant ce temps-là, The Independent a dévoilé qu’un lycée catholique de l’État du Tennesse aux Etats-Unis avait banni les romans de J.K Rowling. La raison ? « Les blasphèmes et sortilèges utilisés dans les romans sont de réels blasphèmes et sortilèges ; ce qui amène le risque pour un être humain lisant ce texte de conjurer de mauvais esprits en sa présence. » Les parents des élèves ont même été briefés afin qu’ils veillent à ce que leurs enfants ne lisent pas ces livres non plus chez eux. C’est en tout cas une drôle de façon de pratiquer la liberté d’expression…

On vous racontait également que vous pouviez désormais acheter la cape d’invisibilité d’Harry !

Et vous qu’est-ce que vous en pensez ?