0
A
Actualités

Haute-Loire : un homme entre la vie et la mort après avoir été attaqué par des milliers d’abeilles

Haute-Loire : on vous annonçait le décès d’une petite fille de 11 ans, victime de harcèlement scolaire dans le Val-d’Oise, ainsi que la mise en examen de cet aide-soignant pour agression sexuelle. La nuit dernière, c’est un homme de 70 ans qui est décédé des suites d’une attaque d’abeilles…

Au mauvais endroit, au mauvais moment

Les attaques d’abeilles sont très rares, mais malheureusement celle-ci aura été fatale pour cet homme de 70 ans. Mardi après-midi, un couple se promenait dans la commune du Brignon quand un essaim d’abeilles furieux les a attaqués. Vers 11 heures, le couple prévient les secours. À leur arrivée, les abeilles recouvraient complètement le corps de l’homme âgé de 70 ans . Partiellement celui de la femme âgée de 52 ans.

Les pompiers ont dû « agir avec beaucoup de sang-froid« . En effet, six des vingt professionnels présents ont également subi plusieurs dizaines de piqûres. L’un d’eux s’est même évanoui. Finalement, c’est l’intervention d’un apiculteur, non loin du chemin, qui a permis aux pompiers de pouvoir embarquer les deux victimes. Après avoir enfumé une première fois les insectes pollinisateurs, le camion a dû être enfumé également afin de prodiguer les premiers soins. Le couple a été transporté en état d’urgence absolue à Puy-en-Valey. L’homme, entre la vie et la mort à ce moment-là, a été piqué plus de 200 fois sur le corps et dans la bouche… Malheureusement, il n’a pas survécu à la nuit…

Comment peut-on expliquer une telle furie de la part des abeilles ? Il semblerait que le temps orageux puisse être une source d’énervement chez ces insectes. Cela peut également être dû à une défaillance de l’enfumoir utilisé par l’apiculteur lors de la récolte du miel. Ou bien à l’utilisation de pesticides par un agriculteur aux alentours.

Pour éviter tout incident de ce type, les apiculteurs ont d’ailleurs l’obligation de respecter une certaine distance entre leur rucher et la voie publique. En Haute-Loire, la réglementation est de 10 mètres, par ailleurs. Une signalisation doit également être mise en place pour prévenir les passants. Quoi qu’il en soit, il ne faut pas entrer dans des zones de rucher. Qui plus est, certaines personnes attirent plus ou moins les abeilles… En cas d’attaque, il faut éviter tout geste brusque, quitter au plus vite le lieu et surtout ne pas y revenir. Notez également que les abeilles sont moins susceptibles d’attaquer lorsque l’on se trouve dans un fourré ou à l’ombre.

Adil Rami violent avec Pamela Anderson ? Découvrez la vidéo de ses blessures.

Défiler vers le haut