fbpx
0
A
Actualités

Jean Pierre Pernaut : il pousse un nouveau coup de gueule au sujet du confinement en plein JT de 13h

Jean Pierre Pernaut a une nouvelle fois créé la polémique durant le journal de 13h ce mercredi 20 mai. Le présentateur a poussé un nouveau coup de gueule, et cette fois-ci, c’est au sujet des plages en plein déconfinement. On vous raconte !

Jean Pierre Pernaut critiqué chez TPMP après son premier coup de gueule

C’est en période de confinement, le 24 Avril dernier, durant le journal de 13 heures, que Jean Pierre Pernaut poussait un coup de gueule. Ce dernier remettait en question les décisions du gouvernement en pleine période de pandémie mondiale. « Dans une ville à côté de chez moi, un monde fou sur les trottoirs, des adultes, des enfants qui jouent, plein de monde, sans masque et sans contrôle. » Commençait-il, avant d’ajouter : « Quel contraste avec les reportages où l’on nous montre des PV infligés à des gens qui se promènent tout seuls sur une plage, à la montagne et en forêt alors qu’il n’y a aucun risque dans les régions où il n’y a pas de virus. Tout cela paraît incohérent ». 

Et les chroniqueurs de l’émission TPMP n’ont pas hésité à tacler ce dernier. Selon Benjamin Castaldi, le rôle de Jean Pierre Pernaut ne serait pas de donner son avis. Il dit à ce sujet : « Pour moi, son avis il le garde pour lui. Et sinon, il fait des tribunes, il est éditorialiste, mais là il est présentateur, il présente un journal ! Il enfonce des portes ouvertes ! » 

Valérie Benaïm appuie ce point en ajoutant : « On lui demande d’être factuel, de dire ce qui va et ce qui ne va pas, mais on ne lui demande pas son point de vue, c’est pas le lieu ».

 

À lire aussi, Jean-Pierre Pernaut surpris par les photos de sa fille Lou sur Instagram, il lui fait une remarque

Jean Pierre Pernaut pousse un nouveau coup de gueule

Aujourd’hui, Jean Pierre Pernaut revient pour un nouveau coup de gueule. Et il le fait pendant le JT de 13h ce 20 mai. Et cette fois-ci, ce que le présentateur a du mal à comprendre quant aux décisions du gouvernement, c’est l’interdiction des plages. En effet, bien qu’il soit possible de sortir, il est toujours interdit d’aller à la plage.

Celui qui se confiait sur son cancer de la prostate balançait alors : « Quel contraste en tout cas avec ces images qu’on a vu tout à l’heure de rues commerçantes noires de monde, y compris dans les grandes villes, y compris dans les zones rouges. On l’a vu en Alsace, c’est vrai aussi dans les stations balnéaires où il y a des rues noires de monde alors que les plages sont vides… alors qu’il y a de l’espace.« 

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

 

À lire aussi, Jean-Pierre Pernaut : couvert d’insultes, il répond fermement à ses haters !

Défiler vers le haut