0
A
Actualités

La décision radicale d’Antoine Griezmann la prochaine fois qu’il entendra une insulte homophobe lors d’un match

Antoine Griezmann : on vous dévoilait la première photo de ses adorables enfants. S’il fait parler de lui aujourd’hui, c’est parce que Antoine Griezmann a décidé de lutter contre l’homophobie dans le sport. Et pour cela, le footballeur a pris une sacrée décision.

Il compte bien la mettre en pratique

Le magazine Têtu a choisi Antoine Griezmann pour faire sa couverture du numéro de l’été. Un choix non anodin, qui permet au jeune homme de lever le tabou sur l’homophobie dans le milieu du football. « C’est vrai que les stades ne sont pas des endroits très accueillants pour les homosexuels. Il y a parfois des chants homophobes… À notre époque, c’est inacceptable. Cette agressivité, on finit tous par la payer », a déclaré celui qui vient d’avoir un deuxième enfant. Alors, il s’est donné pour mission de soutenir les sportifs gays, plus particulièrement ceux qui n’ont pas encore fait leur coming-out. Pour Antoine, c’est certain, ils ont peur d’être stigmatisés, « en club ou par les supporters ». 

Mais surtout, la star de l’Equipe de France, qui a rappelé que « l’homophobie, n’est pas une opinion, mais un délit », souhaite mener un combat contre les joueurs et les supporters homophobes. Et pour ce faire, il a pris une décision radicale : « Je pense que j’arrêterai le match. Parce qu’il faut que ça change ». Par ailleurs, Antoine Griezmann a tenu à faire savoir qu’il aiderait tous les joueurs qui se décideront à révéler leur homosexualité. « Si un joueur fait son coming out, je veux qu’il sache qu’il aura quelqu’un sur qui compter : moi. Je serai à ses côtés. Et il y aura d’autres joueurs sur lesquels il pourra s’appuyer (…) Il n’aura peut-être pas tous les joueurs de l’équipe de France à ses côtés, mais il m’aura moi », a-t-il déclaré. 

View this post on Instagram

Nouveau TÊTU. En vente dès mercredi.

A post shared by TÊTU (@tetumag) on

On vous parlait également de ce message adressé par la mère de Bilal Hassani aux parents d’enfants victimes d’homophobie.

Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ?