0
A
Actualités

L’hôpital de Limoges condamné pour avoir fait perdre un testicule à un patient

L’hôpital de Limoges vient d’être condamné dans une sombre affaire… En effet, suite à une opération qui aurait très mal tourné, un patient a perdu un testicule.

L’hôpital de Limoges condamné par la justice

Il arrive que le personnel hospitalier se rende coupable de graves lacunes. Et lorsque c’est le cas, il peut arriver malheureusement que ces erreurs entraîne de très lourdes conséquentes chez les patients ! Qu’il s’agisse d’une erreur ou simplement d’un concours de circonstances, les victimes ont tendance à se montrer très en colère contre les responsables. D’ailleurs Anaïs Camizuli dénonçait le manque de professionnalisme du corps médical d’un hôpital où elle avait emmené sa fille Kessi. Alors qu’elle y avait emmené son bébé pour une radio abdominale, elle avait été choquée de l’attitude du médecin qui s’est chargée d’elle.

Il peut également arriver parfois tout simplement que le personnel n’arrive pas à diagnostiquer correctement un malade. C’est ce qui est arrivé à la danseuse professionnelle Jai Fears. Alors qu’elle se maquillait et se déguisait en zombie, cette jeune femme a soudain été prise d’une crise de panique. Mais à son arrivée à l’hôpital, les médecins ont été terrorisés par son apparence. Ils ont mis beaucoup de temps avant de comprendre qu’il ne s’agissait que d’un maquillage. que la jeune femme était inanimée ! À son réveil, elle a été extrêmement choquée d’apprendre le malentendu : « Ils auraient dû savoir que c’était faux et que c’était juste du maquillage. » Cette anecdote digne d’une histoire d’Halloween n’est pas sans rappeler cet hôpital où le personnel était terrifié par des événements inexpliqués…

Une horrible affaire d’erreur médicale a eu lieu à l’hôpital de Limoges. Et cette fois-ci les conséquences étaient particulièrement violentes….

Un homme perd un testicule suite à une opération à l’hôpital de Limoges.

En 2012, un homme souffrant d’une torsion testiculaire, s’est rendu à l’hôpital de Limoges.  Le quotidien Le Populaire rapporte qu’il a d’abord été invité à retourner chez lui, et à réaliser une échographie avant de consulter un urologue. Mais 3 jours plus tard, ses symptômes s’aggravent et il y retourne. Cette fois-ci il est pris en charge par le personnel, mais il ignore alors que son traitement va tourner au cauchemar… Après une échographie, on lui annonce qu’il souffre d’une torsion intra-vaginale et qu’il doit être opéré d’urgence. Malheureusement l’opération tourne mal et le chirurgien doit procéder à l’ablation du testicule.

L’homme se révèle mutilé et furieux, et les explications qu’on lui donne sont très insatisfaisantes. Il entame alors une bataille judiciaire qui va durer 7 ans. Mais sa détermination a fini par payer car le CHU vient d’être condamné à lui verser 55 000 euros.

On espère que cette victoire atténuera la douleur de cet homme.

Défiler vers le haut