0
A
Actualités

L’Italie rend obligatoire un dispositif anti-oubli de bébé dans les voitures

Un dispositif développé depuis plusieurs années en Italie devrait être rapidement mis en place pour assurer la sécurité des bébés et des jeunes enfants. À partir du 7 novembre, tout ceux qui n’en seront pas équipés, s’exposeront à une amende conséquente. Et même à un retrait de points sur leur permis de conduire.

Des enfants à protéger

Les bébés tout le monde les adore ! Tous méritent tout l’amour du monde. Et certains même des héros de la vie. Alors pour les protéger un maximum, un dispositif a été mis en place en Italie. L’objectif ? Ne surtout pas les oublier en plein soleil dans les voitures… Le ministère italien des Transports a décidé d’obliger les accompagnateurs d’enfants à s’équiper en conséquence. Et ce afin d’assurer leur bien-être. 

La technologie au service de la sécurité

Grands-parents, parents ou même tuteurs. Tous vont maintenant s’équiper d’un siège bébé anti-oubli !  Ils devront ainsi installer dans celui-ci leur enfant de moins de 4 ans. Et ce dans leur véhicule avant le 7 novembre sous peine d’une amende. D’après le ministère des Transports, « il devra s’activer automatiquement et devra être doté d’une alarme pour avertir le conducteur de la présence de l’enfant grâce à des signaux acoustiques ou visuels avec un vibreur, perceptibles à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule ».

Une avancée majeure

Une loi plus que nécessaire puisque depuis 20 ans.. Au moins 8 bébés sont morts d’asphyxie. Ils ont été oubliés tragiquement dans une voiture en Italie. La loi va donc permettre aux parents de prendre les bons réflexes. Et de faire plus attention, quand ils conduisent avec un enfant. Depuis un peu plus de 5 ans, plusieurs dispositifs de ce type ont été développés en Italie. Certains d’entre eux sont même très connectés. Le principe est simple ? Envoyer des notifications par sms ou encore Whatsapp aux parents les plus étourdis. 

Combien ça coûte ?

Le dispositif a un certain coût. Il est facturé entre 50 et 100 euros. Une aide de 30 euros serait disponible pour ceux qui renouvelleront leur ancien équipement. Et pour ceux qui sont plus réticents à s’équiper voire même qui refusent. Et bien ils s’exposeront à une amende conséquente de 326 euros et un retrait de 5 points sur leur permis. Le pli devrait être pris rapidement par les conducteurs italiens. Quant aux enfant ils seront en sécurité ! 

Défiler vers le haut