fbpx
0
A
Actualités

Michel Cymes adresse un message important à ses confrères du corps médical

Coronavirus : le célèbre médecin a adressé un message à ses confrères dans l’émission Vous avez la parole ce jeudi 26 mars 2020. Michel Cymes va apporter son soutien dans les hôpitaux qui manquent cruellement de personnel.

Les hôpitaux ont besoin de renforts pour lutter contre le Coronavirus

Cela fait quelques temps déjà que le personnel soignant doit faire face à une situation difficile depuis que l’épidémie du Coronavirus a pris de l’ampleur en France. Manque de personnel, de matériel, il n’est pas rare que le corps médical craque. D’ailleurs, certains témoignages sont glaçants : « il y a des bruits de couloir quand on discute avec certains collègues… il y aurait des médecins réanimateurs qui réfléchissent à ne plus intuber (les patients) après 75 ans. Ça veut dire qu’il manque du matériel d’intubation… » 

L’ancienne Miss France étudiante en médecine, Marine Lorphelin a été confronté elle aussi à son premier décès lié au Coronavirus. Sur Snapchat, la jeune femme se confiait au sujet de la pénurie de masques dans les hôpitaux.  « Les stocks de masques s’épuisent à l’hôpital… on est rationnés et on ne sait pas si on en aura demain… c’est la panique pour tous les professionnels de santéComme beaucoup, elle s’énervait de voir des gens porter des masques FFP2 dans les rues… « C’est affligeant de bêtise et d’égoïsme ».

De son côté, après avoir dénoncé un matraquage médiatique à propos du Coronavirus, le célèbre médecin Michel Cymes a rejoint ses collègues dans les hôpitaux pour les soutenir.

Michel Cymes s’adresse à ses confrères

Jeudi 26 mars, Michel Cymes s’est rendu sur le plateau de l’émission Vous avez la parole. Un jour auparavant, il avait confié dans l’émission C à Vous qu’il était membre de la réserve sanitaire. « Je trouve ça extraordinaire. Je vais le faire, bien évidemment, comme tous mes confrères volontaires. » Le célèbre médecin devrait être amené à faire des perfusions.

Avant de prendre place sur le terrain, il a souhaité s’adresser à ses confrères. « On ne s’improvise pas réanimateur. C’est pour ça que je m’adresse à mes confrères. Ils doivent se poser les mêmes questions que je me suis posé. En se disant : “À quoi je vais servir ? Est-ce je ne vais pas être un poids mort dans le service de réanimation ?” C’est extrêmement technique, extrêmement compliqué, et il n’y a que les réanimateurs et les infirmières en réanimation qui savent faire. »

Depuis le vendredi 27 mars, Michel Cymes est officiellement mobilisé dans un hôpital. « J’ai reçu le planning hier soir, tard. À midi, aujourd’hui, il était rempli. Il y avait 130 gardes qui avaient été prises dans la nuit et dans la journée par des gens qui ne sont pas des réanimateurs et qui vont venir aider les infirmières qui, elles, savent faire. Donc demain matin, comme d’autres confrères, je vais être à huit heures dans le service de réa de mon hôpital et des infirmières vont m’aider à faire des choses qui peuvent être utiles pour les soulager. » Toutes nos pensées vont vers le corps médical qui se battent chaque jours contre le Covid-19.

Défiler vers le haut