fbpx
0
A
Actualités

 Mila, 16 ans, en danger de mort pour avoir critiqué l’homophobie et l’Islam

Mila : une lycéenne de 16 ans s’est retrouvée en danger de mort après avoir exprimé sa haine des religions, et en particulier de l’islam. Elle répondait au harcèlement lesbophobe et misogyne.

Tout a commencé par un dragueur voulant se venger

C’est depuis le 19 janvier que la jeune fille est lynchée. Elle reçoit des menaces de mort et des injures très violentes. On compte des dizaines de milliers de commentaires sur les réseaux. Mila a dû être déscolarisée d’urgence suite à la mise en ligne publique de son adresse et de ses informations personnelles. Des élèves de son établissement sont déterminés à la lyncher à mort pour cause de “blasphème“.  On pouvait aussi  lire des messages du type : “On va te retrouver et t’égorger sale chienne“, “va mourir sale pute lesbienne. » D’ailleurs, la fille de Booba elle aussi recevait des menaces de morts. Et il en est de même pour le bébé d’Anais Camizuli.

La passionnée de chant faisait un live : “On a parlé à un moment de nos styles de filles et de gars, et un de mes abonnés a dit que son style de mec, ce n’était pas vraiment les rebeus, et j’ai répondu que c’était pareil pour moi, pas mon style.” Par la suite l’un de ces abonnés s’est mis à la draguer. La jeune femme l’a calmé de manière polie mais moqueuse. C’est alors que le dragueur perd ses moyens et demande à ses amis de rejoindre le live.  On pouvait lire : “salope“, “sale française”, “française de merde“, “sale pute“, “sale gouine“, “chiennâsse” .

Une haine qui ne s’est pas arrêtée

La jeune femme continuait et déclarait qu’elle rejette toute religion. Ses détraqueurs répondaient: “Pétasse, d’où tu dis ça notre Dieu Allah c’est le seul et l’Unique, j’espère tu vas brûler en enfer”. Mila enchainait : Je déteste la religion, le coran, il n’y a que de la haine là-dedans, c’est de la merde, c’est ce que j’en pense. On ne peut pas être raciste d’une religion. L’islam est une religion, j’ai dit ce que j’en pensais, vous n’allez pas me le faire regretter. Votre religion c’est de la merde.”

C’est alors que tous les propos ont été postée sur les réseaux. Ce qui a déclenché une vaste campagne de haine:  “Elle est dans mon lycée, c’est une seconde et lundi on va régler ça“. Laura Lempika elle aussi recevait des messages de ce genre… Mila finissait : “Je peux plus mettre un pied dans mon lycée. » Et : “mon plus grand rêve dans la vie, c’était d’être chanteuse, et ils ont brisé mon rêve. J’aurai une étiquette collée sur le front à jamais. C’est ça qui me fait souffrir le plus.”

 

Qu’en pensez vous?

Défiler vers le haut