fbpx
0
A
Actualités

O-Parinor : une femme porte plainte contre McDonald’s après avoir mangé un brownie « à la javel »

O-Parinor : le mercredi 4 décembre dernier, une femme a déclaré avoir été intoxiquée par une brownie de chez McDonald’s. Cela s’est déroulé au centre commercial O-Parinor à Aulnay-sous-Bois, dans le département de Seine-Saint-Denis.

Une cliente d’O-Parinor porte plainte contre McDonald’s

« Je ne vais jamais au McDo mais ce jour-là, une amie voulait boire un café, on a décidé d’aller à celui du centre commercial O-Parinor » déclare Sarah, une étudiante en droit, qui a vécu un malheureux incident. En effet, dans une interview accordée nos confrères du Parisien, elle a confié avoir mangé un brownie au goût quelque peu… inattendu !

En effet, elle a confessé : « J’ai croqué et immédiatement senti un gout de javel » Apparemment, son ami n’avait pas senti la même odeur. Alors, instantanément, la jeune femme s’est rendue compte que l’odeur venait de son gâteau. Ni une ni deux, elle a décidé de recraché le morceau dans un mouchoir puis s’est rapprochée du responsable de magasin. Cependant, il ne fera pas grand chose si ce n’est de lui donner  à boire puis de prendre le numéro de la jeune femme pour le transmettre au service consommateur de McDonald’s. « J’avais des nausées, la gorge qui brûle, une réaction allergique sur le torse et le cou » ajoute-t-elle.

La cliente du McDonald’s a mangé un brownie à la javel

Suite à cet épisode, Safia a dû se rendre aux urgences et le médecin a déclaré qu’elle souffrait de « remontées d’acides ». Ainsi, sans plus attendre, la jeune femme a décidé de porter plainte contre McDonald’s ! En effet, le motif étant : « mise en danger d’autrui, risque immédiat de mort ou d’infirmité par violation manifestement délibérée d’une obligation réglementaire de sécurité ou de prudence ».

Malheureusement, un problème persiste : le brownie en question n’a pas été conservé mais jeté directement à la poubelle. Par conséquent, cela va être très difficile d’enquêter puisqu’il n’y a plus de preuve. Son certificat médical ne suffira pas : les enquêteurs pourraient supposer que ce soit elle-même qui a établi le lien entre ses douleurs et le gâteau.

Dans l’actualité, nous vous parlions de cette femme qui a mis des implants fessiers mais dont le résultat est catastrophique mais aussi de France 2 qui change sa méthode de sélection du candidat pour l’Eurovision.

Défiler vers le haut