0
A
Actualités

Paris : ces bistrots qui vont jusqu’à facturer la rondelle de citron

Boire un verre en terrasse dans la capitale est déjà un luxe lorsque l’on voit le prix des boissons. Mais certains bistrots en profitent également pour vous faire payer jusqu’à la rondelle de citron ! Une pratique légale qui fait grincer des dents les consommateurs.

0,50 centimes la rondelle de citron 

Lundi, Nora Hamadi, journaliste d’Arte s’est rendue au Bistrot de la Tour, au pied du métro Bir Hakeim à Paris. Quelle ne fût pas sa surprise lorsqu’elle a découvert son addition pour un simple Perrier-Citron. 5,50 € pour l’eau pétillante et 0,50 centime pour… la rondelle de citron

Choquée, la jeune femme a décidé de poster un cliché de sa facture sur Twitter – où Enjoy Phoenix a subi un énorme lynchage récemment – avec le hashtag #RasLeBol. “À Paris, on te fait payer la rondelle de citron dans ton perrier ! Vol manifeste ! #FoutageDeGueuleAbsolu #RasLeBol#JPP” 

Sa publication a récolté plus de 7 000 likes et a fait réagir plus de 4 400 personnes. “Où est passé le prix juste ?” a commenté Nora Hamadi suite aux nombreuses réactions reçues sous son post. Dans l’établissement d’en face, l’Eiffel Café, même tarif. “C’est vraiment du foutage de gueule !” a commenté un client qui lui aussi a dû s’acquitter du prix de sa rondelle de citron.

Faire payer la rondelle de citron : une pratique légale 

Néanmoins, les patrons de ces établissements sont dans leur bon droit. En effet, rien ne leur interdit de facturer tout supplément, a expliqué Me Guyomar, avocat en droit commercial. “Reste qu’il n’est absolument pas illégal pour le commerçant d’inaugurer des suppléments facturés. Il fixe librement le prix des produits qu’il commercialise. Mais il a une obligation d’information vis-à-vis du consommateur. (…) Il est évident qu’ils profitent du fait que la majorité de leur clientèle se compose de touristes, qui sont de passage.” Comme ce vendeur de kebab qui avait fait payé un sandwich à une touriste 2 600 €.

Il n’empêche que si les suppléments sont bien indiqués sur les menus, il s’agit généralement d’une toute petite mention en bas de page qui passe bien souvent inaperçue auprès du consommateur. 

Une jeune étudiante du quartier ironise : “À ce rythme, on peut aussi facturer les glaçons. (…) D’autant que le consommateur ne se méfie pas, puisqu’en France on ne paie généralement pas sa tranche de citron dans un soda.” 

En tout cas, sachez que si vous souhaitez emprunter leurs toilettes sans consommer, il faudra également payer 1 € ! On vous parlait également du cadeau hors de prix que s’est offerte cette Youtubeuse de 12 ans

Défiler vers le haut